19 juillet, 2024
spot_img

Airbus et Qatar Airways enterrent la hache de guerre 

Après dix-huit mois d’affrontements au sujet de la dégradation de la surface des fuselages d’une partie de la flotte d’A350 qui, selon la compagnie aérienne, menaçait la sécurité de vols. Le constructeur d’avions et le transporteur aérien du Golfe ont décidé de régler « à l’amiable » leur contentieux et ont abandonné les procédures juridiques qu’ils avaient lancées mutuellement. Un procès pour cette histoire incroyable était prévu en juin à Londres.

Qatar Airways avait lancé une procédure judiciaire à Londres

La compagnie aérienne avait attaqué l’avionneur en justice pour être dédommagé pour avoir cloué au sol 29 de ses 53 A350 depuis juin 2021. La compagnie demandait la coquette somme de 200.000 dollars par avion par jour d’immobilisation, soit un total d’environ 2,5 milliards de dollars. «Les détails du règlement sont confidentiels et les parties vont maintenant procéder à l’abandon de leurs réclamations légales», affirme le communiqué de presse.

Qatar Airways va confirmer ses commandes d’Airbus

Malgré les difficultés rencontrées au niveau de la chaîne d’approvisionnement, l’avionneur s’efforce d’augmenter les cadences de production de son long-courrier : les livraisons d’A350 sont passées de 55, à 60 unités entre 2021 et 2022. L’avionneur pourrait passer courant 2023 d’une cadence de cinq à six appareils par mois. Airbus doit aussi assurer le succès commercial de la version cargo de l’appareil, lancée en 2021. A ce jour, 35 A350F ont été commandés, en incluant la récente commande de quatre avions de la part d’Air France-KLM

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour