18 juillet, 2024
spot_img

Japon: le premier hôtel pour les amoureux des oiseaux

Niché à flanc de montagne dans la préfecture de Nagano, le ryokan HOSHINOYA Karuizawa est un paradis pour les oiseaux et les voyageurs. L’hôtel est bordé par la forêt du sanctuaire national d’oiseaux sauvages de Karuizawa créée en 1974 ; un projet né d’une collaboration entre Godo Nakanishi (fondateur de la Wild Bird Society of Japan et chercheur d’espèces locales) et Kasuke Hoshino (grand-père du fondateur d’Hoshino Resorts, Yoshiharu Hoshino) qui dirigeait l’ancienne auberge thermale des lieux. Située dans le parc national Joshinetsu Kogen et dans la réserve protégée d’Asama, les hôtes peuvent observer chaque année plus de 80 espèces d’oiseaux et 40 mammifères locaux dans leur habitat naturel.

UN AMÉNAGEMENT PAYSAGER UNIQUE

Le paysagiste Hiroki Hasegawa a imaginé un accord parfait entre l’environnement de 4 hectares et les besoins du ryokan, en préservant la forme de la vallée et de sa rivière naturelle, ainsi que les nombreux arbres centenaires des lieux. Nommé monument préfectoral, l’hôtel a été conçu au cœur de la forêt où les écureuils volants et les chèvrefeuilles trouvent repos. La végétation d’HOSHINOYA Karuizawa est issue d’une flore plantée par les habitants, à partir des graines recueillies des fleurs locales. À ce paysage naturel s’ajoute des cultures en terrasses, ainsi que des sentiers sillonnant et des ponts sous les canopées d’arbres.

UNE ARCHITECTURE JAPONAISE TRADITIONNELLE ET AUTHENTIQUE

Les 22 maisons individuelles du ryokan ont été conçues par l’architecte japonaise Rie Azuma afin de s’intégrer dans leur environnement naturel, en reliant les espaces intérieurs et extérieurs. Les terrasses s’avancent sur la rivière, conciliant ainsi l’esthétique traditionnelle et le confort contemporain. Les chambres intègrent également des éléments architecturaux japonais, tels que du papier peint washi tissé à la main. Rie Azuma a imaginé plusieurs chemins entre les maisons afin d’offrir à HOSHINOYA Karuizawa l’apparence d’un village authentique, dotée d’une atmosphère unique et intimiste.

UNE GASTRONOMIE QUI RELIE L’HÔTEL À SON ENVIRONNEMENT

Les sources thermales naturelles des lieux ont été aménagées il y a plus d’un siècle par Kunitsugu Hoshino. Elles offrent une relaxation ultime dans laquelle les convives peuvent observer les couleurs saisonnières de Karuizawa, tels que les cerisiers en fleurs, les feuilles d’automne, ou les paysages enneigés de la montagne. Les bains intérieurs sont bordés de cèdre et de baies vitrées offrant une vue panoramique sur la nature environnante. Les bains extérieurs sont quant à eux entourés de roches afin de recréer un décor naturaliste.

Les eaux apaisantes servent de thérapie pour les hôtes, célèbres pour leurs propriétés réparatrices et leurs bienfaits pour la peau. Les bains traditionnels d’HOSHINOYA Karuizawa sont constamment approvisionnés d’eaux riches en minéraux, pour une relaxation totale des corps. L’hôtel offre également à ses convives un espace exclusif de méditation à l’abri des lumières, pourvu de sources chaudes à 40 degrés, idéal pour les longues immersions et les moments de détente absolue.

UNE CUISINE INSPIRÉE PAR LA NATURE ENVIRONNANTE

Le restaurant Kasuke dirigé par le chef Eiji Inake, propose une cuisine japonaise au style kaiseki, une forme traditionnelle de repas composée de plusieurs petits plats. Les ingrédients sont soigneusement sélectionnés en fonction des saisons, et ainsi préparés avec des techniques culinaires locales. Par exemple, un plat printanier peut nécessiter l’utilisation de sirop de magnolias, de poivre japonais et de fleurs de kerria. Quant à l’architecture du lieu, elle a été pensée afin d’être au plus proche de la nature, en intégrant des éléments en granit ainsi que des grandes baies vitrées offrant un magnifique panorama sur les collines et les rizières environnantes.

Les hôtes ont également la possibilité de dîner au Bleston Court Yukawatan, une cuisine française emprunte d’une sensibilité japonaise dans ces plats. L’hôtel offre aussi un espace gastronomique plus décontracté au Sonmin Shokudo, où sont servis aux convives des nouilles soba et une variété de petits plats exquis. Enfin, à quelques pas des chambres se trouve la Terrasse Harunire, un centre commercial en plein air abritant une boulangerie (Sawamura), un restaurant italien (II Sogno), un café et d’autres établissements, tous bordés d’une terrasse en bois.

L’UTILISATION D’ÉNERGIES NATURELLES DEPUIS PLUS D’UN SIÈCLE

Même à ses débuts, l’auberge japonaise utilisait l’hydroélectricité, une pratique qui n’a pas cessé à ce jour. En 1992, Yoshiharu Hoshino présente des objectifs clairs pour le futur de la marque : l’utilisation de pratiques respectueuses de l’environnement grâce à l’écotourisme, la consommation d’énergie propre basée sur le système Energy My In Yard (EIMY) mais aussi une politique zéro émission.

À ce jour, la rivière qui traverse HOSHINOYA Karuizawa et l’énergie géothermique des lieux fournissent l’hydroélectricité nécessaire afin que la propriété s’alimente d’elle-même. Ce système a été développé à partir du concept suivant : utiliser l’énergie sans endommager la richesse qu’offre la nature environnante. Les logements des hôtes ont également été conçus afin d’être le plus éco responsable possible, grâce à la ventilation naturelle des fenêtres de toits.

L’ensemble des établissements Hoshino Resorts et en particulier HOSHINOYA Karuizawa se consacrent à la création d’un environnement zéro émission en créant 28 catégories de déchets différentes, afin de les recycler le plus précisément possible. Les agriculteurs locaux travaillent main dans la main avec le personnel de l’hôtel qui leur apporte de quoi former du compost alimentaire pour les fermes.

https://hoshinoya.com/karuizawa/en/

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour