2 mars, 2024
spot_img

Nouvelles Frontières va programmer le Kirghizstan, le pays le plus pauvre de d’Asie centrale

L’Association des Tours opérateurs du Kirghizstan (KATO) et la compagnie aérienne Turkish Airlines ont organisé un Eductour du 27 mai au 2 juin afin de visiter le pays à des tour-opérateurs. C’était l’occasion pour Nouvelles Frontières de renforcer ses liens avec le pays, TUI proposant deux circuits dans la destination dans sa brochure 2024. Au communiqué de TUI, nous apportons quelques précisions sur la politique et l’économie de ce pays considéré comme pauvre.

Un représentant de TUI au voyage

Djaffar Razkallah, chef de produit en charge de l’Asie centrale pour Nouvelles Frontières était le représentant de TUI France lors de ce voyage au Kirghizstan. Durant 6 jours, le groupe dans lequel il a fait partie a pu découvrir : Bishkek et ses marchés colorés, des nuitées en yourtes au bord du lac Issyk-Kul, les gorges de Jety-Oguz, Karakol ou encore Chon-Kemin. Le voyage s’est terminé par une table ronde avec des agences locales et réceptifs kirghiz.

Une programmation sur la destination

Cela a permis à Djaffar Razkallah d’avoir des idées nouvelles pour les prochains circuits dans la destination et de tester à nouveau une partie des circuits proposés par TUI à ses voyageurs. En effet, TUI France a une belle programmation dans la destination grâce au circuit Nouvelles Frontières « Découverte du Kirghizstan » (15 jours / 13 nuits) qui permet notamment de visiter le parc national de Chon-Kemin et de voir le lac Issyk Kul, le deuxième plus grand lac de montagne du monde après celui de Titicaca.

TUI propose également un circuit Nouvelles Frontières « Grand voyage en terre d’Asie centrale » (16 jours / 14 nuits) qui débute par le Kirghizstan et comprend notamment la visite de la capitale Bichkek, une baignade dans des piscines d’eau thermale et la visite du musée de l’explorateur Nikolaï Prjevalsky. Ce voyage emmène également les vacanciers découvrir les charmes du Kazakhstan et de l’Ouzbékistan.

La Suisse de l’Asie Centrale ?

« Ce voyage m’a permis de découvrir une magnifique région, montagneuse le long de la route de la soie, ancienne route commerciale entre la Chine et la Méditerranée. Ce pays est souvent nommé la suisse de l’Asie centrale avec ses paysages qui rappellent les Alpes suisses.  Nous avons pu visiter des spots incontournables comme le Lac Issy Kul, alimenté par des sources, y compris de nombreuses sources d’eau chaude. 

Le parc naturel de Chon-Kemin et ses rares animaux endémiques tels que le léopard des neiges ou des aigles royaux, est également un endroit incontournable. Autre très belle étape, la ville de Karakol, bâtie au 16e siècle, elle était à l’époque un lieu de passage pour de nombreux nomades.

J’ai été conquis par la beauté des paysages mais surtout par l’accueil chaleureux des Kirghiz » indique Djaffar Razkallah chef de produit en charge de l’Asie Centrale pour Nouvelles Frontières.

Le Kirghizistan, officiellement la République kirghize…

…est un pays situé en Asie centrale. Enclavé et montagneux, le Kirghizistan est bordé par le Kazakhstan au nord, l’Ouzbékistan à l’ouest, le Tadjikistan au sud-ouest et la Chine à l’est. Sa capitale et plus grande ville est Bichkek.

Le Kirghizistan est officiellement une république parlementaire démocratique. Une révolution en avril 2010 a renversé l’ancien président Kourmanbek Bakiev. Cela aboutit à l’adoption d’une nouvelle constitution et à la nomination d’un gouvernement intérimaire. Des élections présidentielles ont eu lieu en novembre 2011.

Le Kirghizistan est l’un des membres actifs du Conseil turc et de la communauté TÜRKSOY. La langue nationale, le kirghize, est également étroitement liée aux autres langues turques, avec lesquelles elle partage des liens culturels et historiques forts.

Le Kirghizistan était le deuxième pays le plus pauvre de l’ex-Union soviétique

Le pays est aujourd’hui le deuxième pays le plus pauvre d’Asie centrale. Selon “CIA World Factbook”, en 2011, un tiers de la population du pays vivait en dessous du seuil de pauvreté.

Le Kirghizistan est riche en ressources minérales. Il possède des réserves de pétrole et de gaz naturel négligeables ; elle importe du pétrole et du gaz. Parmi ses réserves minérales figurent d’importants gisements de charbon, d’or, d’uranium, d’antimoine et d’autres métaux précieux. La métallurgie est une industrie importante et le gouvernement espère attirer des investissements étrangers dans ce domaine.

Le gouvernement a activement encouragé la participation étrangère dans l’extraction et le traitement de l’or. Les abondantes ressources en eau du pays et son relief montagneux lui permettent de produire et d’exporter de grandes quantités d’énergie hydroélectrique.

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

L'Actualité du jour