3 mars, 2024
spot_img

Témoignage: récit d’une arrivée et d’un transit en Chine

Voici la suite de mon récit d’hier à bord de Xiamen Airlines publié ici. Emprunter cette compagnie aérienne peu connue en France était une expérience tout de même enrichissante. L’arrivée du vol s’effectue de bon matin, heure locale (+7h par rapport à la France). Pour être précis, le nom complet de l’aéroport est Xiamen Gaoqi International Airport.

aéroport de Xiamen – longue marche vers la sortie

Marcher jusqu’à la zone d’arrivée et de transit

Il faut avoir un certain entraînement pour arriver jusqu’à une zone commune d’arrivée et transit. Il n’y a pas de tapis roulant. On vous impose la marche forcée. Curieusement, les arrivées à Xiamen ou les transits s’effectuent de la même façon. Vous passez par l’immigration qui vous donne directement un visa de deux jours. Dans peu de jours, on aura droit à des séjours plus longs, voir notre article. Bien sûr pour les passagers en transit, c’est l’incompréhension car vous passez également par un officier d’immigration qui scan votre visage et l’empreinte d’un doigt. 

Niveau départs internationaux aéroport de Xiamen

Les passagers en transit doivent retourner au niveau des arrivées

J’ai accompagné une française qui allait à Bangkok et qui était totalement perdue. Je tentais de me rassurer moi-même. Avant d’aller à l’étage des arrivées, il faut passer ses bagages aux rayons X. Ensuite, il faut trouver l’ascenseur pour retrouver le niveau des arrivées. Cela veut dire que vous repassez à nouveau par un officier d’immigration et par un nouveau point de sécurité. Bien entendu, à chaque fois, vous devez faire la queue. Pour information, Xiamen Airlines ne donne pas de carte d’embarquement pour le prochain trajet. Cela se passera à l’arrivée.

obtention carte d’embarquement après le contrôle des passeports aéroport de Xiamen

Alors, cette carte d’embarquement?

La carte d’embarquement de votre prochain itinéraire n’est pas demandée par l’immigration. Vous l’obtenez une fois les formalités passées. C’est spécial! Non? Tout comme moi, la personne qui partait sur Bangkok est rassurée. Mon vol sur Singapour est bien programmé. Il y a un salon mais pour les premières classes. Je m’aventure tout de même. 

Le salon Xiamen Airlines

Un petit salon traditionnel

Je présente ma carte d’embarquement. La charmante hôtesse du salon m’autorise à rester sans commentaire. En fait, business class ou first class, c’est pareil !

Ce n’est pas un grand salon mais l’aménagement vous met dans l’ambiance chinoise tout comme la nourriture proposée.

Pour le wifi, on vous remet à l’entrée un code spécial pour vous connecter. L’hôtesse me précise que Whatsapp ne fonctionne pas en Chine. En fait, rien ne fonctionnait. Mais au bout de 20 mn, Whatsapp s’est mis à fonctionner. Je ne cherche pas à comprendre. 

Dans mon prochain récit, je vous raconterai bien sûr ma continuation sur Singapour et également ce que vous pouvez faire à Xiamen que j’ai eu la chance de visiter, il y a quatre ans.

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

L'Actualité du jour