23 février, 2024
spot_img

Allemagne: les billets de train ne sont quasiment plus vendus dans les agences

Le numérique est en plein essor et les points de vente diminuent. La Deutsche Bahn s’appuie principalement sur le téléphone mobile et le site web pour la vente. Quatre billets sur cinq sont vendus via l’application Navigator. La même tendance se dégage en France.

84% de tous les billets longue distance sont déjà vendus via l’application Navigator

Plus de 90 millions de billets sur téléphone portable sont désormais achetés chaque année à l’aide de l’application ferroviaire Navigator et plus d’un milliard d’informations sur les voyages sont consultées. Le Groupe DB propose également l’achat de billets en ligne sur son site Internet. Les investissements massifs portent leurs fruits. “Nous constatons que le comportement de réservation a fondamentalement changé au fil des années et que de plus en plus de voyageurs réservent leurs billets par voie numérique”, souligne une porte-parole de la DB. On suppose que cette tendance se poursuivra.

Il ne reste plus que 320 points de vente physique sur 1 000 

La vente directe numérique présente plusieurs avantages pour les prestataires. Vous économisez des commissions ainsi que des frais pour les points de vente fixes. Les entreprises reçoivent également des données précieuses lorsque les clients s’inscrivent. Le concurrent de DB, Flixtrain, s’appuie presque exclusivement sur la vente en ligne. Le conseil n’a plus sa place.

Il suffit de se rendre à la gare et d’acheter un billet au guichet, qui ne fonctionne plus dans de nombreux endroits

Après la réforme ferroviaire de 1994, la nouvelle société par actions a vendu la plupart des bâtiments d’accueil des chemins de fer fédéraux et étatiques dans plus de 5 000 gares. Pour des raisons de coûts, environ 600 des 1 000 centres de voyage des gares ont été tout simplement fermés et les effectifs ont été considérablement réduits. L’entreprise publique allège progressivement ses comptoirs.

Les points de vente restants ont souvent de longues files d’attente et un personnel limité, au grand dam des clients. Dans les 25 plus grands points de vente, le groupe souhaite agrandir les espaces d’accueil et installer de nouveaux systèmes de réception des clients. Les clients peuvent ensuite recevoir le numéro de file d’attente par voie numérique sur leur smartphone. Cependant, il n’est pas question d’augmenter le personnel.

Les agences de voyages arrêtent de vendre des billets

Au fil des années, le groupe DB a également réduit de plus en plus ses ventes via les agences de voyages. Depuis 2023, de nombreuses agences ne perçoivent plus aucune rémunération pour le conseil et la vente de voyages en train. Le géant ferroviaire avait déjà continué à réduire les commissions des agences de voyages malgré de vives critiques. Le résultat : presque un partenaire commercial sur deux a désormais renoncé à sa licence DB.

1700 agences sur 3200 continuent de vendre des billets de chemin de fer

Au début du millénaire, les clients pouvaient obtenir des conseils sur un voyage en train auprès d’environ 3 200 agences dans tout le pays et obtenir les billets. Il ne reste désormais plus qu’environ 1 700 agences de voyages titulaires d’une licence DB, comme l’a indiqué le groupe interrogé. L’Association allemande du voyage a averti en vain que de nombreuses agences renonceraient à vendre des voyages en train, qui nécessitent souvent de nombreux conseils, si elles ne recevaient plus peu ou pas de rémunération en échange. 

Même les distributeurs automatiques vont diminuer

Il existe actuellement environ 5 000 distributeurs automatiques de billets DB répartis sur environ 3 000 sites dans tout le pays. Interrogé, le groupe a répondu que c’était environ 16 % de moins qu’en 2018.

Le nombre de machines dépend des spécifications des autorités des transports régionaux et des appels d’offres remportés, selon la compagnie ferroviaire. Lors de l’attribution de nouveaux contrats de transport, les politiques peuvent stipuler qu’outre l’offre numérique, les autres points de vente ne sont pas négligés. Cependant, rien ne garantit que cela se produira suffisamment.

L’achat d’un billet d’avion va progressivement disparaître des agences de voyages

Il est évident que ce qui se passe en Allemagne va également se produire en France. Hormis les agences spécialisées dans le business travel vont continuer à émettre des billets. Le transport aérien suit le même chemin, dont les compagnies aériennes low cost. De nombreuses compagnies aériennes dirigent les clients vers leurs sites web. Avoir un agrément IATA est coûteux. Le nombre d’agences émettrices de billets d’avion va avoir tendance à se réduire. 

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

L'Actualité du jour