23 avril, 2024
spot_img

Surtourisme: Séville, peut-elle se comparer à Venise?

Les touristes visitant la ville andalouse de Séville pourraient devoir payer une entrée pour fouler la Plaza de España, car la mairie vise à réduire le surtourisme sur cette place.

Le maire se justifie en montrant les dégâts causés par les touristes ou les vendeurs ambulants

Le maire de Séville, José Luis Sanz, a indiqué sur X- Twitter “Nous envisageons de fermer la Plaza de España et de faire payer aux touristes le financement de sa conservation et de sa sécurité”, accompagnant le texte d’une vidéo montrant des carreaux manquants, des façades endommagées et des vendeurs ambulants occupant des alcôves et les escaliers.

Le maire a également déclaré qu’il était prévu de créer un atelier-école d’artisans sur la place et que les revenus de la vente des billets serviraient à financer un service de surveillance 24 heures sur 24.

Quelles sont les attraits de la place d’Espagne?

La place d’Espagne est une des places les plus spectaculaires de Séville (capitale de l’Andalousie). Cette place fait partie d’un complexe construit pour l’exposition ibéro-américaine de 1929. La place forme un demi ovale dont le plus long diamètre mesure 200 m. Symbolisant, par sa forme, l’Espagne accueillant à bras ouverts ses anciennes colonies, elle regarde dans la direction du Guadalquivir, ce dernier représentant le chemin vers l’océan Atlantique et l’Amérique.

Un bâtiment unique longe tout son côté arrondi. Au centre de la place se trouve une fontaine, créée par Vicente Traver en 1927. Un canal parcourt l’arrondi de la place ainsi qu’une grande partie de son côté rectiligne, ne s’interrompant que pour laisser un accès au centre de la place et à la fontaine. Quatre ponts consacrés aux royaumes de Castille, d’Aragon, de Navarre et de León relient la place centrale et le palais, symbolisant l’unité politique de l’Espagne

L’ancien maire de Séville critique le projet de privatisation de la place

Le chef de l’opposition socialiste et ancien maire de Séville, Antonio Muñoz  , a également critiqué le projet de Sánz de « privatiser » la place emblématique, affirmant que « personne ne penserait même à fermer la place San Marcos à Venise ou la Plaza de Mayor à Madrid » et que cela représente essentiellement « voler l’espace public au grand public ».

Séville: 3 millions de touristes par an

Avec plus de trois millions de touristes par an et une population de 700 000 habitants, Séville est la troisième ville la plus visitée d’Espagne, qui à son tour est l’un des pays les plus visités au monde, le tourisme représentant 13 % du PIB.

De nombreuses villes ont du mal à trouver un équilibre entre le tourisme indispensable et le maintien de leur attrait pour les résidents. 

Le maire de Séville évoque le surtourisme

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour