24 juin, 2024
spot_img

Reykjavik-Islande: une nouvelle éruption volcanique

Le Blue Lagoon, mondialement connu, et la ville voisine de Grindavik ont ​​été évacués samedi à la suite d’une éruption volcanique dans la péninsule de Reykjanes, a rapporté la chaîne de télévision publique islandaise RÚV. La lave semblait couler rapidement vers le nord de la ville de Grindavík, tout comme lors de l’éruption du 8 février dernier. RÚV a rapporté plus tard que la lave coulait également vers la route Grindavíkurvegur, la route principale menant à Grindavik. “La fissure mesure environ trois kilomètres de long et s’étend de Stóra-Skógfell vers Hagafell”, indique le communiqué.

Cependant, les barrières anti-lave à l’extérieur de Grindavik tiennent bon et aucune infrastructure critique n’a été endommagée depuis l’éruption, a déclaré la porte-parole de l’agence islandaise de protection civile, Hjördís Guðmundsdóttir.

Grâce aux barrières détournant la lave, il n’y avait aucun danger immédiat pour la ville et les autres régions de l’Islande n’étaient pas affectées, a-t-elle ajouté.

Le principal aéroport international d’Islande, Keflavik, et d’autres aéroports régionaux restent pleinement opérationnels. Cependant, du gaz volcanique devrait être détectable dimanche dans la ville proche de l’aéroport.

L’éruption actuelle est la plus puissante de la récente séquence d’activité sismique, a déclaré le géophysicien Magnús Tumi Guðmundsson après son retour d’un survol en hélicoptère du site.

Guðmundsson a déclaré que la fissure, qui est très active actuellement, s’étend du côté nord de Hagafell et au nord jusqu’à Stóra-Skógfell. Il a estimé qu’elle mesurait environ 3,5 kilomètres de large.

“Sur la base de la vitesse de la coulée de lave”, Guðmundsson a estimé qu'”elle ne tardera pas à couler sur la route de Grindavíkurvegur”.

Le géophysicien Páll Einarsson a déclaré que les tremblements de terre à Grindavík suivent clairement le même schéma que depuis octobre, avec des coulées de magma répétées qui atteignent parfois la surface. Les éruptions précédentes « étaient fortes, duraient peu de temps, mais étaient puissantes tant qu’elles duraient », a ajouté Einarsson.

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour