20 avril, 2024
spot_img

L’industrie européenne du voyage et du tourisme a accueilli la Roumanie et la Bulgarie dans l’espace Schengen

La Roumanie et la Bulgarie ont dû attendre 13 ans avant de faire officiellement leur entrée, dans l’espace Schengen, vaste zone de libre circulation.

Seule exception notable : leurs frontières terrestres. Sur les routes, les contrôles seront pour l’heure maintenus, au grand dam des chauffeurs routiers. La faute au veto de l’Autriche, seul pays réfractaire dans l’UE par peur d’un afflux de demandeurs d’asile.

schengen

La zone Schengen comprend 29 membres (y compris les voisins associés)

Malgré cette adhésion partielle, limitée donc aux aéroports et aux ports maritimes, l’étape a une forte valeur symbolique. « Il s’agit d’un grand succès pour les deux pays », a déclaré la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen dans un communiqué. « Le moment est historique pour l’espace Schengen, le plus grand espace de libre circulation au monde. Ensemble, nous construisons une Europe plus forte et plus unie pour tous nos citoyens », a-t-elle affirmé.

Avec cette double entrée, cette zone créée en 1985 comprend désormais 29 membres : 25 des 27 Etats de l’Union européenne ainsi que leurs voisins associés que sont la Suisse, le Liechtenstein, la Norvège et l’Islande.

Bulgarie – jeune fille

Un nouveau développement pour le tourisme

Qualifiant cette nouvelle de développement historique pour le transport aérien et maritime en Europe du Sud-Est, l’Airports Council International Europe (ACI Europe) et la Commission européenne du voyage (ETC)  ont déclaré que cela créerait également des opportunités de développement du tourisme dans ces destinations.

« Faciliter les déplacements des citoyens de l’UE en Roumanie et en Bulgarie constitue un pas en avant important pour l’Europe. Ce développement aura des répercussions économiques et sociales positives sur les communautés locales et l’économie au sens large », a déclaré Olivier Jankovec , directeur général d’ACI Europe .

L’adhésion à la zone Schengen par voie aérienne et maritime devrait améliorer la connectivité entre les deux pays, permettant ainsi aux voyageurs de se déplacer entre la Bulgarie, la Roumanie et d’autres pays de la zone Schengen sans passer par des contrôles de passeport ou de douane.

Roumanie

Les aéroports roumains attendent plus de 14 millions de passagers

Commentant cette nouvelle, le président de l’Association des aéroports roumains et membre du conseil d’administration de l’ACI Europe, David Ciceo , a déclaré que les aéroports roumains s’attendent à ce que plus de 14 millions de passagers voyagent dans la zone Schengen « déjà dans les mois restants de 2024, ce qui représente environ 70 % de tout le trafic de passagers. “La croissance dynamique du transport aérien dans notre région signifie que ce chiffre atteindra près de 21 millions de passagers en 2025”, a-t-il déclaré.

Les États membres de l’UE ont convenu en décembre dernier de supprimer les contrôles aériens et maritimes aux frontières intérieures de la Bulgarie et de la Roumanie.

Fram propose des séjours en Bulgarie ICI

Salaün Holidays propose diffétentes formules en Roumanie ICI

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour