15 juin, 2024
spot_img

Paris fête les jeux en ouvrant 26 sites d’animations exceptionnelles et gratuites

Ce mardi 23 avril, Anne Hidalgo et ses équipes présentaient à la presse l’environnement festif des Jeux Olympiques pour Paris. Espérant, soulignait d’emblée la maire, que cette vaste offre à la fois culturelle et sportive saura convaincre les Parisiens chagrins de rester dans leur ville pour profiter de la fête au même titre que les visiteurs étrangers.

Anne Hidalgo, maire de Paris, photo ED

C’est à croire qu’on vivra dehors jour et nuit pour cet événement majeur auquel se superposera notre fête nationale (un très grand feu d’artifice, visible de très loin a précisé la maire de Paris, sera tiré le 14 juillet de la Tour Eiffel) ainsi que la commémoration, le 24 août, du 80ème anniversaire de la Libération de Paris. De quoi pavoiser incontestablement.

Curieusement une question majeure semblait préoccuper nombre de confrères de différents pays lors de la conférence de presse matinale : Madame Hidalgo plongera-t-elle vraiment dans la Seine… !

Oui, trois fois oui « d’autant que j’aime nager » a-t- elle précisé non sans convier toute personne qui le souhaite à plonger avec elle…

Les olympiades culturelles vivront en parallèle d’olympiades sportives dans les arrondissements. Sept disciplines sportives donneront lieu à compétition dans chaque arrondissement parisien (sauf le 7ème qui n’a pas souhaité participer) et s’achèveront pas une compétition finale juste avant l’ouverture des Jeux. La flamme olympique arrivera le 14 juillet et passera devant des sites emblématiques et mémoriels, y compris le mémorial de la Shoah et le Bataclan. Elle sera abritée ensuite, la nuit du 14 au 15 juillet, dans l’hôtel de ville qui sera ouvert toute la nuit à ceux qui voudront venir la voir de plus près. Une autre première : le public pourra rencontrer les athlètes médaillés olympiques à J + 1 de leur victoire au Champions Park, place du Trocadéro.
Tout a été étudié pour que l’ensemble de la ville et de ses visiteurs puisse activement participer aux Jeux y compris ceux qui n’iront pas assister aux compétitions.

photo Mairie Paris

PARIS EST UNE FETE

Dans les quartiers parisiens, le look des Jeux se retrouvera sur les  équipements sportifs dans chaque arrondissement comme sur les marches du Sacré Cœur depuis le 17 avril à l’occasion du J-100. Les grandes artères parisiennes comme les Champs-Elysées, la rue de la Chapelle, les quais hauts des rives de Seine se pavoiseront progressivement pour accompagner les temps forts des Jeux : Relais de la Flamme, courses sur route etc. et à proximité des sites de compétition. Dès le mois de mai, les écoliers pourront profiter d’installations ludiques aux couleurs des Jeux : piste d’athlétisme, marelles… A compter du 23 juin, Paris installera sur l’ensemble des sites emblématiques des Jeux de 1924 et de ceux de 2024, des plaques aux couleurs des Jeux constituant ainsi un parcours historique des Jeux Olympiques.

Et donc, il y aura 26 sites de festivités gratuits dans toute la capitale dont  un site emblématique, La Terrasse des Jeux, sur le parvis de l’Hôtel de Ville, trois sites au fil de l’eau pour l’iconique Paris Plages, seize sites de festivités dans de nombreux arrondissements parisiens et six sites totémiques, marqueurs forts de la vie parisienne. Ces sites seront ouverts le 26 juillet, avec une diffusion sur grand écran de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques, jusqu’au 8 septembre, jour de clôture des Jeux Paralympiques.

photo Mairie de Paris

Une place importante est accordée à toutes les formes de danse. Le 8 juin Paris et plusieurs communes d’Ile de France sont invitées à célébrer la danse sous l’égide du Paris Dance Project fondé par le chorégraphe et danseur étoile Benjamin Millepied et Solenne du Haÿs Mascré. Ce sera « Paris ville dansée, mettant en lumière dix créations de chorégraphes émergents et confirmés.

Chaque site sera composé d’un espace de restauration, d’un grand écran, d’une scène, d’un playground, d’une zone de rafraîchissement et d’ombrage ainsi que d’un espace pour accueillir les centres de loisirs de la Ville

Habillage marches Montmartre JOP photo Mairie Paris

Et puis Paris fêtera aussi la poésie au cours des Jeux Poétiques de Paris du 24 mai au 7 septembre.  De Victor Hugo à Louis Aragon en passant par Guillaume Apollinaire, tous les plus grands poètes ont retranscrit avec lyrisme la Seine, les rues et l’atmosphère de la capitale française à travers les époques. Il y aura donc des concours de slogans poétiques affichés dans les rues de la Paris, dans le métro et dans les gares, la diffusion de capsules sonores poétiques dans les musées municipaux et le funiculaire de Montmartre, des  bus poétiques, des panneaux d‘expressions poétiques sur les berges de Seine et un  Marathon de Poésie pour clôturer ces Jeux poétiques

Bref, si vous avez l’impression de ne pas être beaucoup sortis cet hiver vous n’aurez que l’embarras du choix ces prochaines semaines. Il sera difficile de rester chez soi parce que ce que nous énumérons là, ce n’est qu’une toute petite partie du programme des festivités. La sécurité et la circulation ? Bah on en parlera une autre fois. A la question : avez-vous des statistiques sur les intentions des Parisiens quant à leur présence ou absence, Anne Hidalgo a répondu prudemment : « pas de statistiques mais le Paris populaire sera présent ! »

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour