20 juin, 2024
spot_img

Indonésie: 12 morts après des crues éclair dans l’ouest de Sumatra

Au moins 12 personnes, dont plusieurs enfants, ont été tuées et quatre autres portées disparues après des crues soudaines et une coulée de lave froide provenant d’un volcan qui a frappé l’ouest de Sumatra, ont annoncé dimanche les secours. 

Une catastrophe due au Mont Marapi

La catastrophe a frappé samedi les districts d’Agam et Tanah Datar, dans la province de Sumatra occidental, vers 22h30 (15h30 GMT) après des heures de fortes pluies, déclenchant une crue soudaine et une coulée de lave froide du mont Merapi, selon le ministère national de recherche et de sauvetage. 

La lave froide, également connue sous le nom de lahar, est une matière volcanique comme des cendres, du sable et des cailloux entraînés par la pluie sur les pentes d’un volcan. “Douze personnes sont mortes et ont été transportées à l’hôpital (…) et quatre autres personnes sont toujours recherchées dans le district d’Agam”, a déclaré dimanche le chef de l’agence de secours locale, Abdul Malik, dans un communiqué. 

Neuf corps ont été identifiés, dont ceux d’un enfant de trois et huit ans, a-t-il précisé. “Aujourd’hui, nous allons poursuivre les recherches dans les deux districts.”

Les autorités ont dépêché une équipe de sauveteurs et des canots pneumatiques pour rechercher les victimes disparues et transporter les personnes vers des refuges. Le gouvernement local a mis en place des centres d’évacuation et des postes d’urgence à plusieurs endroits des deux districts. 

L’Indonésie est sujette aux glissements de terrain et aux inondations pendant la saison des pluies. En mars, au moins 26 personnes ont été retrouvées mortes après des glissements de terrain et des inondations qui ont frappé l’ouest de Sumatra. Les inondations de samedi à Agam et Tanah Datar ont également entraîné de la lave froide du mont Merapi, le volcan le plus actif de Sumatra et l’un des près de 130 volcans actifs de l’archipel indonésien. En décembre, Marapi est entré en éruption et a craché une tour de cendres à 3 000 mètres dans le ciel, plus haute que le volcan lui-même. Au moins 24 alpinistes, pour la plupart des étudiants universitaires, sont morts dans l’éruption.  

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour