14 juin, 2024
spot_img

Ce que Lufthansa doit encore faire avant de racheter ITA…

Selon le quotidien italien Corriere della Sera, avant le rachat d’ITA Airways, le groupe allemand Lufthansa doit encore faire de nouvelles concessions face aux autorités européennes de la concurrence, dont les points chauds sont les créneaux horaires sur les routes Milan-Linate et celles du transporteur italien vers l’Amérique du nord.

Les exigences de la Commission européenne 

Le délai accordé par l’UE au groupe aéronautique allemand pour apporter des rectifications au dossier a expiré hier, mardi 21 mai. Jusqu’à présent, Lufthansa et ITA Airways sont prêtes à céder 11 à 12 pour cent de leurs respectifs créneaux horaires à l’aéroport de Milan-Linate. En revanche, les autorités de la concurrence exigent un pourcentage de 30% des créneaux de décollage et d’atterrissage.

Au total, la Commission européenne aurait initialement considéré 39 itinéraires comme problématiques. Une solution a désormais été trouvée pour 22 de ces itinéraires, mais pas encore pour les autres 17. Douze sont des liaisons court-courriers de Milan-Linate/Rome-Fiumicino vers l’Europe centrale et cinq sont des liaisons long-courriers de Rome-Fiumicino vers l’Amérique du nord.

Un problème de distances et d’alliances…

Mais ce sont surtout les liaisons long-courriers qui posent problème au groupe Lufthansa. Bien que la compagnie allemande ne propose pas de vols depuis l’Italie vers l’Amérique du Nord elle-même, ses partenaires United Airlines et Air Canada, membres de Star Alliance, proposent des vols vers et depuis l’Italie. Pour l’heure, ITA n’est pas prête à arrêter ses liaisons transatlantiques et Lufthansa ne se retirera pas non plus de l’alliance

Une possible solutionà perte!

La solution pourrait être la suivante: Lufthansa renoncerait pendant quelques années aux revenus provenant des liaisons italiennes de la future coentreprise, surtout aux revenus des vols d’ITA Airways vers l’Amérique du nord.

Dans ce cas, Lufthansa perdrait environ 205 millions d’euros en rachetant ITA, sur la base de l’entrée prévue des Allemands dans la compagnie aérienne italienne avec un total 41 pour cent au départ.

.

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour