15 juin, 2024
spot_img

Les touristes nord-américains boudent l’Europe occidentale à cause des augmentations

En Europe occidentale, les prix trop élevés des prestations touristiques n’inciteront pas les voyageurs nord-américains à traverser l’océan cet été, selon l’enquête Summer Travel Survey 2024 de Deloitte, publié sur le site de Travel Weekly. Avec des conséquences inévitables pour les séjours en France.

Yankees stay home Les touristes nord-américains boudent l'Europe occidentale à cause des augmentations
Yankees stay home…. Les Américains évitent l’Europe occidentale à cause des augmentations de prix et préfèrent l’Albanie ou la Roumanie

D’après le rapport, 48 ​​% des Américains prévoient de voyager à l’étranger cet été. Chiffre qui démontre une légère baisse par rapport à 2023, confirmant le fait que nombreux sont ceux qui vont rester chez eux, effrayés par le coût des séjours hors des États-Unis, +8% plus chers par rapport à l’été dernier. Globalement, les vacances diminueront : 2,3 voyages contre 3,1 en 2023.

Des hausses de prix qui, selon Deloitte, découragent un grand nombre d’Américains à revenus moyens, alors que les Américains à revenus élevés constitueront le plus gros contingent de voyageurs cet été: 44% contre 35% en 2023.

Les Américains sont généralement les touristes les plus fréquents pour les vacances de printemps, en particulier ceux en provenance de Los Angeles, Chicago, Boston et Miami.

Les destinations en vogue cet été selon l’observatoire de Mastercard

En outre, selon le Mastercard Economics Institute, les 3 destinations mondiales qui ont le vent en poupe cet été chez les touristes étasuniens sont le Japon, l’Irlande et la Roumanie, tandis que la ville de Munich, en Allemagne – qui accueillera le match d’ouverture du Championnat d’Europe de football en juin- se classe comme la destination touristique mondiale la plus tendance de juin 2024 à août 2024, avec la plus forte augmentation de la demande touristique à l’approche de l’été.

Tokyo se classe au deuxième rang sur la liste, où un yen historiquement faible et une année complète sans restrictions ont fortement ravivé le tourisme. Le numéro trois sur la liste des villes est moins attendu: Tirana, en Albanie, qui se trouve à quelques minutes en voiture de nombreux hôtels côtiers et qui s’avère nettement plus économique que les principaux pôles touristiques des autres pays méditerranéens.

La France n’est mentionnée sur ce rapport que sur les tendances des destinations plage avec Nice (à coté de Cancún, Bali, Corfou et Aruba) et se confirme comme destination shopping -ensemble avec l’Italie et le Royaume-Uni- affichant une forte croissance des dépenses de luxe.

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour