20 juin, 2024
spot_img

Faillite FTI: un groupe de vacanciers aurait été refusé par un hôtelier turque

Un groupe de personnes handicapées qui avaient réservé leurs vacances par l’intermédiaire de FTI a été renvoyé à l’aéroport par un hôtelier en Turquie peu après leur arrivée. Il semblerait que FTI n’avait pas réglé le prestataire. Il est évident que nous entendrons à nouveau d’autres malheureuses histoires suite à cette faillite. Entre mauvaise foi des hôteliers et réalité du règlement financier, il sera difficile de connaître la réalité.

Le problème a eu lieu à Antalya

Un groupe de clients a vécu directement les effets de l’insolvabilité du groupe de voyages FTI. “Nous avons simplement été expulsés comme des sans-abri”, a rapporté Matthias Suhrei qui accompagnait le groupe. “C’était une situation étrange”, a-t-il ajouté. Il voyageait avec 18 personnes handicapées mentales et trois autres soignants. Ils avaient réservé leur séjour auprès d’une agence de voyages en Allemagne qui collaborait avec FTI. Lorsque nous sommes arrivés sur le lieu de vacances, il s’est avéré que le voyagiste n’avait pas payé les frais d’hébergement. 

L’hôtelier aurait exigé le règlement directement aux clients

«Ensuite, ils nous ont donné des morceaux de papier sur lesquels étaient indiqués les prix des chambres», raconte l’accompagnateur. On leur a dit « que nous devions payer pour cela maintenant ».

L’hôtel a facturé environ 12 000 euros à l’arrivée, même si le groupe avait déjà payé les frais d’hébergement à l’avance. Selon Suhrei, un compromis visant à accueillir le groupe pendant au moins une nuit a également échoué. 

« Prix total ou rien », a-t-il déclaré, citant le directeur de l’hôtel

“Ils ne peuvent pas nous jeter dehors comme ça.” Ill s’agissait d’un groupe de personnes handicapées. Certains dépendent des médicaments et du repos, a expliqué le soignant.

Le groupe a passé la nuit à l’aéroport

Selon l’accompagnateur, le groupe a passé la nuit à l’aéroport, en partie sur des sièges dans un grand hall et en partie à même le sol. Le lendemain, ils rentraient en Allemagne. On ne sait toujours pas si les frais de voyage seront remboursés. Avec le recul, il était encore « un peu choqué par cette expérience », raconte l’accompagnateur.

Ils tentent désormais d’offrir aux personnes concernées des vacances alternatives dans leur propre pays.

Un autre voyage était prévu en Turquie pour la semaine prochaine. Une semaine de « camp de vacances » est également prévue à Silz, dans la région des lacs du Mecklembourg. 

Cette affaire a été rapportée par Tagesschau 

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour