15 juillet, 2024
spot_img

Barcelone: stop aux locations touristiques d’ici 2028

La Mairie de Barcelone fixe une date pour la fin des 10 000 appartements touristiques agréés dans la capitale catalane. “Nous voulons que le chiffre de l’appartement touristique tel que nous le connaissons aujourd’hui disparaisse à partir de 2029”, a annoncé le maire de Barcelone. La mesure s’inscrit dans le cadre de ce que la commune a baptisé “Pla Viure” (plan de vie). Ce n’est pas impossible. New York a bien interdit la location touristique de moins de 30 jours.

L’accès au logement est “le principal problème” de Barcelone, selon Collboni

Cependant, en un an de gouvernement, le conseil n’avait annoncé aucune mesure majeure en la matière. A ce jour, le Conseil municipal a présenté deux mesures « à caractère structurel ». La plus innovante est la suppression des appartements touristiques à Barcelone. La mairie utilisera un décret-loi pour réglementer les logements à usage touristique. Avec la réglementation en main, Jaume Collboni a annoncé qu’aucune nouvelle licence ne serait accordée, avec pour objectif qu’en novembre 2028, lorsque toutes les licences actuelles tomberont, les 10 101 appartements touristiques légaux seront transférés dans le parc locatif résidentiel, élargissant ainsi son offre.

priorité au logement locatif de longue durée

Le risque de voir d’hébergements touristiques illégaux

Sur un ton plus énergique, l’Association des Appartements Touristiques de Barcelone (Apartur) a déclaré que le maire avait lancé “un appel pour que la ville soit remplie d’hébergements touristiques illégaux”. Dès l’instant où le décret de la Generalitat réglementant les appartements touristiques a été approuvé, Apartur s’y est opposé. Aujourd’hui, l’association patronale hausse le ton : “Ne voulons-nous pas vraiment du tourisme familial à Barcelone ? Combien de magasins, de restaurants et de musées devront fermer ?”, demande Enrique Alcántara, président d’Apartur.

Un nouveau gouvernement pourrait annuler ce décret d’ici novembre 2028

Du Syndicat des Locataires, ils reprochent à Collboni que la mesure des appartements touristiques n’aura aucun impact avant novembre 2028, et ajoutent que le contexte politique pourrait changer car, par exemple, en 2027 il y aura des élections municipales, qui pourraient “transformer en fumée” cette annonce.

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour