15 juillet, 2024
spot_img

Le personnel de cabine d’American Airlines au bord de la grève

Les négociations contractuelles entre American Airlines et le syndicat étasunien représentant ses agents de bord ont pris fin le 20 juin sans nouvel accord de travail, ouvrant la voie à une éventuelle grève. Cette situation pourrait provoquer un arrêt de travail des 28 000 personnels de bord.

Julie Hendrick, présidente nationale de l’APFA (Association of Professional Flight Attendants), a déclaré qu’American n’avait pas proposé d’offre qui « rémunère correctement » les agents de bord et que son organisation faisait pression pour obtenir des améliorations économiques qui se font attendre. Le syndicat a déclaré que les agents de bord n’avaient pas eu d’augmentation depuis cinq ans.

Selon la compagnie aérienne des progrès auraient été réalisés

Selon un article de Fox Business , American Airlines, basée à Fort Worth, a déclaré dans un communiqué avoir « fait de bons progrès » au cours du dernier cycle de négociations.

« Nous avons fait de bons progrès dans les négociations cette semaine, en ajoutant encore plus à la proposition la plus importante du secteur que nous avons sur la table depuis des mois. Nous sommes impatients de poursuivre les négociations afin que nos agents de bord puissent bénéficier du contrat qu’ils méritent. Cet accord est à portée de main et nous attendons avec impatience que des dates supplémentaires soient prévues. »

American Airlines a annoncé le 5 juin une augmentation de 17% des salaires des hôtesses de l’air et proposé une nouvelle formule de partage des bénéfices, selon Fox Business. Mais cette offre a été rejetée.

La grève ne serait pas immédiate

Les agents de bord devraient d’abord être libérés de la médiation par le Conseil national de médiation et ensuite suivre une période de réflexion obligatoire de 30 jours.

Même après la période de réflexion, le gouvernement fédéral pourrait bloquer une grève en vertu de la loi sur le travail dans les chemins de fer, qui régit les relations de travail dans les secteurs ferroviaire et aérien en vertu de l’autorité du gouvernement sur le commerce interétatique. Le syndicat pourrait également choisir de reporter une grève ou d’utiliser d’autres tactiques après la fin de la période de réflexion.

Il semble probable que la compagnie aérienne et le syndicat tenteront d’éviter un arrêt de travail.

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour