Catégories
Mer / Océan Croisière

MSC Croisières : une reprise en vue … à risques ?

Après l’arrêt des croisières Hurtegruten et de l’immobilisation du Paul Gauguin à Tahiti ; on peut se poser quelques questions sur une reprise tranquille des croisières sur de grands paquebots dans les semaines à venir.

MSC doit attendre le feu vert des autorités

MSC Croisières se prépare à un éventuel redémarrage cet été en Méditerranée, qui, compte tenu de l’évolution actuelle de la situation sanitaire et des activités touristiques, est la région la plus à même à accueillir les navires de la Compagnie. Ainsi, en attendant les approbations finales nécessaires, deux navires MSC Croisières se préparent : le dernier fleuron de la Compagnie, MSC Grandiosa et le populaire MSC Magnifica.

Des croisières en Europe

Le MSC Grandiosa proposera des croisières de 7 nuits en Méditerranée occidentale et le MSC Magnifica desservira la Méditerranée orientale. Leurs dates de départ seront déterminées conformément aux directives reçues par les autorités compétentes. Les itinéraires prévus, comprendront notamment la Grèce et Malte, deux pays où les autorités ont à nouveau ouvert leurs ports aux navires de croisières et ont approuvé le protocole de santé et de sécurité qui soutient le redémarrage des opérations de la Compagnie.

Des clients venant uniquement des pays Schengen

Pour cette première phase de reprise des opérations de croisière, les deux navires MSC Croisières prévus pour opérer en Méditerranée cet été, n’accueilleront que des passagers résidant dans les pays de l’espace Schengen. De plus, les itinéraires ont été planifiés en collaboration avec les autorités et conçus en fonction de l’accessibilité des ports, réduisant autant que possible, la nécessité pour les passagers d’emprunter des transports publics.

MSC travaille avec des experts

MSC Croisières indique avoir travaillé en étroite collaboration avec les différentes autorités des pays où les navires de la Compagnie feront escale pour développer un protocole complet. Un groupe de travail dédié, avec la contribution et le soutien de grands experts médicaux externes, a développé un protocole robuste avec de nouvelles procédures opérationnelles spécifiques à MSC Croisières qui vont au-delà des actuelles directives régionales et nationales.

De plus, RINA, une société indépendante de certification maritime, a vérifié que le protocole respecte les directives de l’Agence Européenne pour la Sécurité Maritime (EMSA), qui incluent des normes sanitaires supplémentaires, notamment celles de l’action commune des «Healthy Gateways» de l’Union Européenne.

Capacité réduite à 70%

MSC annonce le recours à des mesures d’assainissement et de nettoyage soutenues par l’introduction de nouvelles méthodes de nettoyage, l’utilisation de produits désinfectants approuvés et utilisés en milieu hospitalier et l’assainissement de l’air à bord avec la technologie UV-C qui tue 99,97% des microbes. Côté distanciation physique, celle-ci sera rendue possible grâce à la réduction de la capacité globale des passagers à bord à 70%, permettant plus d’espace pour chacun (env. 10 m² par personne).

Nous avons tous le désir de voir revenir les clients à bord des navires de MSC et de ses concurrents. Néanmoins, il semble que parmi les mesures importantes, plusieurs spécialistes alertent sur une révision des systèmes de ventilation. Il faut à tout prix, éviter d’avoir une contamination massive comme celle qui avait fait la une des journaux au Japon avec le Diamond Princess.

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.