Catégories
Europe Sanitaire Destination

L’Europe publie sa première carte des destinations visitables

L’Union européenne, suite à l’accord du Conseil, a publié sa première carte unifiée des risques, dans laquelle les régions et les pays apparaissent colorés selon deux critères : le nombre de cas pour cent mille habitants au cours des quatorze derniers jours et le taux de positivité.

On peut toujours visiter la Grèce, l’Allemagne, l’Italie et certains pays scandinaves

Comme on peut le voir sur la carte, seuls la Grèce, l’Allemagne, l’Italie et les pays scandinaves peuvent être visités, mais parmi eux, car en général, les voyageurs du reste de l’Europe ont une mobilité limitée précisément en raison de la situation compliquée qu’ils présentent.

Cependant, tous ne suivent pas ces critères : la Grande-Bretagne, par exemple, vient d’ajouter l’ensemble de l’Italie à la liste des pays non visitables, ce qui n’est pas entièrement faux étant donné que, bien que dans ce tableau il apparaisse comme dans peu de cas, ce Dimanche, il dépassait 130 pour cent mille, alors qu’on considérait que 50 pour cent mille était la limite acceptable.

Beaucoup de rouge vif ….

Ce dimanche, l’Espagne avait rebondi en tant que pays, dépassant à nouveau 300 cas ; La France est toujours en pleine hausse et approche les 400; La Grande-Bretagne est à un peu plus de 300; La Tchéquie avec 828 bat le record; La Belgique avec 700 est également au-dessus de Madrid, par exemple; Les Pays-Bas sont au-dessus de 500; L’Allemagne atteint 75; L’Irlande, avec une quarantaine permanente, dépasse 230 et l’Islande 315.

Seuls les pays scandinaves continuent avec l’épidémie très maîtrisée, dont parmi eux les pays baltes l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie. La Pologne, jusqu’à présent avec les infections contrôlées, a empiré. Et le Portugal aussi, surtout dans le centre et le nord.

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *