Catégories
Asie Destination

Asie : des accords entre pays pour mieux voyager sans quarantaine

Depuis plusieurs semaines, des discussions ont lieu dans plusieurs asiatiques afin de créer des couloirs ou des bulles permettant de voyager entre les pays d’Asie et du Pacifique. Ces accords sont devenus possibles car certains pays d’Asie ont jugulé la pandémie bien mieux que les européens ou les américains…

Un exemple entre Hong Kong et Singapour

Hong Kong et Singapour autoriseront des déplacements sans quarantaine dans le cadre d’un accord visant à rétablir les liens entre les deux pôles financiers. La date de lancement de « la bulle de voyage » sera décidée dans les prochaines semaines.

Ils nomment ces couloirs : Air Travel Bubble

Les voyageurs en vertu du nouvel accord, connu sous le nom de Air Travel Bubble (ATB), devront subir des tests Covid-19 à la place des exigences de quarantaine actuelles, selon un communiqué publié par le gouvernement de Hong Kong. Les voyageurs seront tenus de voyager sur des vols qui «ne desservent que les voyageurs ATB ». Les passagers en transit ou d’autres voyageurs non ATB ne seront pas autorisés à bord de ces vols, selon le gouvernement de Hong Kong.

Les deux pays ont peu de cas de Covid19

Le ministre des Transports de Singapour, Ong Ye Kung a indiqué : « Nos deux villes ont une faible incidence de cas de Covid-19 et ont mis en place des mécanismes robustes pour gérer et contrôler Covid-19 » … « Cela nous a donné la confiance nécessaire pour ouvrir mutuellement et progressivement nos frontières les unes aux autres. Il est significatif que nos deux hubs aéronautiques régionaux aient décidé de collaborer pour créer une bulle de transport aérien. C’est un pas en avant sûr, prudent mais significatif pour relancer le transport aérien et fournir un modèle de collaboration future avec d’autres parties du monde », a-t-il ajouté ».

Singapour au plus bas depuis sept mois

Les cas de coronavirus actifs sont tombés au niveau le plus bas en sept mois. Il y a eu 89 cas actifs dans la ville-état, tombant en dessous de 100 pour la première fois depuis le 12 mars, a annoncé le ministère de la Santé. Plus tôt cette semaine, Singapour a déclaré n’avoir enregistré aucune nouvelle infection locale pour la première fois depuis février. La majorité des infections est arrivée dans les dortoirs de travailleurs migrants qui à un moment donné avait contribué à plus d’un millier d’infections par jour. Les cas d’infection à Singapour ont été maintenus à de faibles niveaux grâce au port obligatoire de masques et à d’autres mesures de distanciation sociale.

D’autres accords sont demandés

La Corée du Sud est en tête d’un sondage auprès des pays avec lesquels les Singapouriens aimeraient que la République ait une bulle aérienne. Un sondage en ligne avait été réalisé à la suite de la déclaration du ministre des Transports Ong Ye Kung au Parlement selon laquelle Singapour négociera des bulles aériennes avec des pays ou des régions sûrs dans le cadre d’un arrangement pour les voyageurs.

Déjà un accord pour les voyageurs d’affaires

Singapour et la Corée du Sud ont un accord de « Fast Lane » pour voyager en toute sécurité depuis le 2 septembre, mais il est actuellement réservé aux voyages d’affaires et officiels essentiels. Les voyageurs, utilisant la Fast Lane, doivent posséder un « SafeTravel Pass » et ne sont autorisés qu’à entrer et sortir de l’aéroport international d’Incheon à Séoul.

D’autres accords sont en cours notamment avec le Japon et l’Australie.

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *