Catégories
Mer / Océan Fluviale Croisière

Découvrez les 20 navires de croisière qui sont de retour dans le monde

Plus de 20 navires de croisière sont en opération en Europe, mais aussi sporadiquement en Asie, en Australie et en Nouvelle-Zélande, certains depuis de nombreuses semaines. Le 17 octobre, après le long arrêt, un bateau de croisière AIDA repartira.

La compagnie maritime Ponant avait la plupart des navires en service, soit un total de huit navires de la mi-juillet à octobre. Selon Ponant, plus de 50 croisières totalisant plus de 3 000 passagers ont déjà eu lieu après le redémarrage.

Mais même les grands navires de croisière à la fin Juillet : TUI Cruises avait le 24 Juillet fait un bon départ, Dream Cruises, puis deux jours plus tard à Taiwan, le MSC Grandiosa est allé le 16 Août remis en service, la Costa Deliziosa a suivi le 6 Septembre et AIDA remet enfin le premier navire sur la route le 17 octobre.

Les compagnies maritimes, avec des navires plus petits, terminent leur saison estivale en octobre parce que les zones de navigation d’hiver, comme les Caraïbes en particulier, ne sont pas raisonnablement navigables. Dans le même temps, cependant, d’autres grands navires du MSC et de l’AIDA devraient redémarrer prochainement, et probablement les premiers navires de croisière aux États-Unis en décembre.

Aperçu des navires de croisière actuellement actifs (y compris la planification jusqu’à début novembre)

AIDA

AIDA blu du 17 octobre Italie

AIDA mar à partir du 1er novembre les îles Canaries

AIDA perla du 7 novembre les îles Canaries

Costa

Costa Deliziosa 6 septembre Italie

Costa Diadema 19 septembre Italie

Costa Smeralda 10 octobre Italie

Coral Expeditions

Coral Discover 14 octobre Australie, de Cairns

CroisiEurope

La Belle des Océans 26 juillet Corse, Iles Canaries à partir de fin octobre

Dream Cruises

Explorer Dream 26 juillet Taïwan

Dream of the World du 6 novembre Singapour

Croisières Hapag-Lloyd

Europa 2    02 août L’Europe

Hanse Inspiration 31 juillet L’Europe 

MSC

MSC Grandiosa 16 août Italie

MSC Magnifica du 19 octobre Italie

Croisières Nicko

World Explorer (bientôt basculé vers World Voyager) 11 septembre

Croisières Paul Gauguin

Paul Gauguin 18-29 juillet, 2e redémarrage le 29 août Polynésie française

Ponant

Le Champlain 11 juillet premier Saint Malo, maintenant la Grèce

Le Boréal 18 juillet initialement Spitzberg, maintenant en route vers les mers du Sud

Sailing Classic

Chronos 11 juillet (jusqu’à fin octobre) Côte amalfitaine

Cairo 7 juillet (jusqu’à fin octobre) Croatie, actuellement Sicile / Iles Eoliennes

Club nautique de Seadream

Seadream I. 15 octobre Transatlantique et Caraïbes depuis la Barbade

Croisières TUI

Mein Boot 1 24 juillet Hambourg

Mein Boot 2 3 août Kiel, Canaries en hiver

Mein Boot 6 13 septembre Grèce depuis la Crète

Autres Croisières

Galileo 24 juillet (jusqu’à fin octobre) Grèce

Globalement la protection sanitaire a été efficace

Les concepts de protection contre les infections ont fait leurs preuves jusqu’à présent. Des tests corona pour les passagers, des mesures d’hygiène et de distance ainsi que des exigences de masque à bord ont fait leurs preuves. Même s’il y a eu quelques infections au Covid 19 sur deux grands navires de croisière à la mi-octobre, la manière dont les compagnies maritimes les traitent montre que les concepts fonctionnent également dans ce cas et empêchent la maladie de se propager à bord des navires.

Sur le Costa Diadema, il y a eu un total de huit cas positifs de Covid-19 parmi les passagers lors de voyages d’affrètement complets par un voyagiste français en octobre. Le 15 octobre, un membre d’équipage du MSC Grandiosa a été testé positif et isolé en conséquence. Cependant, toutes les personnes de contact identifiées dans le suivi présentent initialement des résultats de test négatifs. Le résultat du test final du membre d’équipage affecté dans un laboratoire à terre était toujours en attente le matin du 17 octobre.

Même avec des navires plus petits, le redémarrage n’a pas été entièrement sans incidents. Le Paul Gauguin ainsi que l’Aranui 5 avaient des infections à Covid-19 à bord dans le Pacifique Sud, Silversea a annulé prématurément une croisière charter en Arabie Saoudite à cause d’un artiste infecté.

En Alaska, Uncruise Adventures a dû abandonner immédiatement après la première croisière après qu’un passager eut un test corona positif. Et le pionnier mondial du redémarrage de la croisière n’est actuellement plus en lice : Hurtigruten s’est retiré du jeu en violant grossièrement les règles et en entraînant des cas de Covid-19 à bord. Hurtigruten n’est actuellement actif que dans une mesure très limitée sur la route côtière norvégienne.

Cependant, au vu des nombreuses croisières qui comptent désormais des dizaines de milliers de passagers dans le monde, celles-ci sont restées des cas isolés. Surtout, cependant, dans aucune situation – à l’exception du cas particulier de Hurtigruten – il n’y a eu d’infection majeure, d’infections plus profondes ou de quarantaine pour des navires entiers. Cela peut être considéré comme une indication claire que les concepts fonctionnent et peuvent contenir efficacement les infections. De toute évidence, une sécurité absolue n’est pas possible. Le concept de sécurité, qui est actuellement pratiqué sous une forme très similaire partout, réduit tellement le risque d’infection que l’infection à bord semble nettement moins probable qu’à terre.

Cet article a été réalisé avec la complicité de

Franz Neumeier est un journaliste de voyage indépendant spécialisé dans les croisières. Depuis fin 2009, déjà plus de 500 publications (en septembre 2020) entre autres dans le Frankurter Allgemeine Sonntagszeitung, touristik aktuell, BUNTE, chez Cruise Critic et des articles réguliers dans le «Cruise Guide»

https://www.cruisetricks.de/

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *