Catégories
Pros du tourisme Sujets de Société

LE TOURISME EN V.F (version féminin)

Il est 15H, au moment où j’écris ces lignes ma fille Salomé vient de me rejoindre au bureau. Vous auriez le droit de penser que cette information est somme toute d’une grande banalité alors que depuis des mois, sur fond de crise sanitaire, nous sommes de si nombreuses femmes à poursuivre avec force et vigueur un rythme cadencé entre vie professionnelle et familiale,

Même si la tentation est grande de mettre toute la lumière sur ce fabuleux exercice d’équilibriste de bon nombre d’héroïnes du quotidien, je voudrais surtout adresser un coup de chapeau à toutes ces femmes qui forment la colonne vertébrale de notre industrie.

Elles sont si nombreuses ces combattantes discrètes.

Elles sont admirables ces femmes si largement dominantes en nombre dans notre industrie et cependant si peu visibles plus le grade est élevé.

Elles sont à la fois agiles, humbles et inspirantes.

DES RENCONTRES INSPIRANTES

La première d’entre elle, vous la connaissez peut-être au moins de nom, c’est ma mère Paule Bueno-Klein, elle m’a offert pour plus bel exemple son engagement professionnel sans sacrifier jamais la priorité que j’étais pour elle. Elle a gravi des montagnes, avalé des remarques sexistes, on pensait d’elle qu’elle était une ambitieuse forcenée et une meneuse implacable, or les seules réalités, elle était une grande professionnelle tout en étant une maman formidable.

Depuis près de 30 ans de métier, j’ai croisé des destins, des femmes lumineuses par leur exemplarité, des femmes du tourisme qui ont entrepris, qui n’ont jamais baissé les bras, qui ont accompagné des plus jeunes par souhait de transmission, qui se sont engagées et qui ont surmonté vaillamment.

J’ai le souvenir de Chantal à Cannes, une des meilleures vendeuses que je connaisse, des drames elle en aura vécu, pourtant elle savoure tout comme un cadeau du ciel. Elle pleurait et riait à mes côtés à Bali après avoir partagé une « sieste sacrée » et pris un bain purificateur en sari.

Je pense à Valérie Boned (VP des EDV) qui se rend toujours disponible pour ne « jamais rien lâcher » et nous aider à sortir du tunnel de cette crise.

J’ai en tête Christine Giraud (Présidente de FDT) qui n’oublie jamais d’écrire un mot d’encouragement quand l’une de nous bouge, crée, avance ou bien à contrario se sent un peu démunie.

Je regarde toujours avec plaisir l’exaltation jamais démentie de Karin Mallet-Gauthier (OT des Bahamas), Rania Khodr (OT d’Oman) ou Mercedes Castillo (OT Rep Dom) qui font découvrir au plus grand nombre leur destination avec passion.

Je garde comme un précieux cadeau mes amies du bout du monde qui accueillent nos clients, sans jamais compter ni les jours ni les heures, elles ont anobli le service aux autres.

J’ai respiré des parfums de femmes plus anonymes qui ont monté pas à pas les échelons et qui ont aujourd’hui, si injustement perdu leur emploi, leur société, elles qui ont pourtant l’expérience, le talent et leur place parmi nous.

LE TOURISME A UN GENRE

Ne prenez pas ombrages, les autres vaillantes que je n’ai pas cité…Vous êtes loin de faire de la figuration, le tourisme mondial à un véritable genre, il est féminin pour plus de 2/3 des effectifs. Notre représentativité est indéniable et au fil du temps notre industrie a su aussi bousculer les stéréotypes en intégrant plus de femmes commandant de bord, directeurs d’hôtel…mais l’autre facette de la réalité, montre aussi, que seulement 13% d’entre elles sont des cadres.

Il faut dire que l’on vient de loin, ce métier connait encore un déficit d’image, il est si souvent perçu comme un sujet peu sérieux. Je me refuse à croire que c’est parce qu’il est majoritairement féminin ?

Une récente enquête, sur l’impact de la crise, sur nos organisations et notre résistance psychologique, fut menée auprès des adhérentes de Femmes du Tourisme (dont vous aurez le bilan prochainement) …Le résultat est sans appel et se résume par une volonté collective et inaltérée de continuer, de bâtir mais aussi de changer de prisme de vision. Si vous doutiez encore, elles sont toujours là les femmes de l’avenir !

D’ailleurs au-delà même au-delà de notre clocher, une autre enquête cette fois-ci publiée par le London Economic Forum, montrait tout récemment que les femmes gouvernantes avaient nettement mieux géré et limité les effets de cette crise.

Donc n’en déplaise aux grincements de dents virils, qui pourraient trouver que la polémique est facile, j’ai cependant l’intime conviction qu’il reste encore du chemin pour reconnaître qu’à la maison comme au bureau, l’on pourrait difficilement se passer d’un couteau suisse si délicatement affûté, bienveillant, sensible, responsable et multi taches.

Demain il faudra repenser nos entreprises, demain il faudra reconstruire, demain comme tous les lendemains de guerre, les femmes joueront une fois de plus une partition qui donnera force et harmonie à l’ensemble.

Alors vous voyez-vous aussi le tourisme en V.F ?

Nathalie BUENO

Notamment … 🙂 Directrice Générale de Secrets de Voyages

https://www.secretsdevoyages.com/

fb-share-icon Tweet

6 réponses sur « LE TOURISME EN V.F (version féminin) »

Cher(e)s lecteurs/lectrices,
Je suggérais à Serge Fabre de rebaptiser son journal Mister and Mrs Travel !!!! J’avais l’intime conviction que ce papier serait une occasion de libérer une parole plus féminine et une chance incroyable qu’il m’était donnée de faire honneur à celles que nous sommes. Loin de moi l’idée d’une bataille militante, mais une quête de justice et d’équilibre en toutes choses. Merci de votre lecture toujours bienveillante. Amitiés. Nathalie

Tellement en phase avec cette réflexion. Votre maman que je connais bien peut être aussi fière de vous, que vous l’êtes d’elle. Bravo à vous.

Inconnue de vos pages mais lectrice de LinkedIn et voyageuse à mes heures, je ne peux que confirmer et relayer vos lignes que je découvre au hasard d’un fil d’actu.
Que de femmes rencontrées lors de mes voyages et que de soutien réel autant qu’humble j’ai pu avoir de leur part quand leurs homologues masculins se limitaient parfois à un simple rôle de gestion/vente d’une structure hôtelière ou agence de voyage.
Je me suis souvent surprise a envier et à la fois saluer ces elites professionnelles féminines trop souvent ignorées mais si indispensables 😊
Bravo à vous toutes pour ces parts de rêve que vous nous offrez et puissiez vous être fières de vos valeurs 🤗

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *