Catégories
Europe Sujets de Société Destination

Italie : le south working ou la revanche du Midi

Il y a eu une Italie d’avant la pandémie où les jeunes du sud émigraient vers le riche nord à la recherche d’une vie meilleure. On assiste maintenant à un retour aux racines ; nombreux « milanais d’adoption » préfèrent retrouver une qualité de vie associée désormais au télétravail. Le « south working » pourrait représenter un véritable tournant économique si ceux qui sont rentrés parviennent à retrouver l’envie et la confiance d’investir dans leurs régions d’origine.

Retour dans les régions du sud !

Au-delà des Alpes, de nombreux méridionaux commencent à y songer sérieusement. Et le phénomène ne concerne pas uniquement les régions du Sud. Il suffit de considérer également les réalités des gens de la montagne ou des nombreuses zones rurales sujettes au dépeuplement progressif au fil de ses dernières années. De plus, ces questions ne concernent pas seulement l’Italie, sinon à l’échelle mondiale Qu’arrivera-t-il au marché du travail le jour où le virus sera définitivement éradiqué ?

Le télétravail … également en Italie

Selon certains experts, en 2021, au moins 40% des entreprises opteront pour le télétravail de façon permanente. Dans ce type de scénario, les cols blancs (mais pas seulement) choisiront de plus en plus une résidence loin des grandes villes ; ainsi, une personne qui travaillait à Milan pourrait déménager en Sicile, bénéficiant d’un coût de la vie inférieur sans perte de salaire.

Cependant, ce sont les travailleurs les plus qualifiés et les mieux payés qui affichent de meilleurs scores de productivité dans cette modalité de travail. Ce qui indique une évolution limitée du phénomène. Les experts s’interrogent également sur la durée du smartworking dans la période post-coronavirus, indiquant quelques raisons à l’appui de l’hypothèse d’un changement permanent. Une première raison serait donnée par le fait que les entreprises ont investi, en raison de l’urgence, pour faire fonctionner le télétravail et que, par conséquent, elles peuvent avoir intérêt à en accroître l’utilisation. Une deuxième raison concernerait plutôt le besoin de surmonter, par nécessité, les problèmes de formation et d’organisation qui limitaient le développement du télétravail avant le Covid-19.

Une statistique en Juillet 2020

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.