Catégories
Amérique du Nord Destination

Canada : des restrictions encore plus strictes pour les voyageurs

L’Association internationale du transport aérien (IATA) a exprimé sa profonde frustration face à la nouvelle exigence canadienne de test Covid-19 pour tous les voyageurs aériens à l’arrivée, qui doit entrer en vigueur le 7 janvier 2021. Le principal reproche est que le pays exige désormais un test PCR de maximum 72h avant l’entrée dans le pays, sans pour autant que les restrictions et mesures de quarantaines soient levées.

Les compagnies aériennes en ont assez !

L’IATA juge cette nouvelle exigence peu pratique, surtout dans un délai aussi court. Elle considère également irréaliste le fait d’exiger des compagnies aériennes qu’elles vérifient le respect de la nouvelle règle par les passagers, car il ne peut être du ressort de la compagnie aérienne de déterminer si un passager a fait tout son possible pour se faire tester ou non.

Un contrôle frontalier très stricte

Le Canada possède déjà l’un des régimes de contrôle frontalier Covid-19 les plus draconiens au monde, comprenant des interdictions de voyager et des quarantaines. Même si les tests Covid-19 constituent une stratégie d’atténuation des risques acceptée au niveau international, il n’est pas prévu d’ajuster la règle actuelle de quarantaine de 14 jours ni d’éliminer les contrôles de température que les compagnies aériennes sont tenues d’effectuer sur les passagers souhaitant se rendre au Canada. Le choix du test PCR comme unique référence n’a pas été justifié et certains reprochent le fait qu’il ne soit pas facilement disponible dans de nombreux pays.

Les conséquences pour l’économie

Les graves conséquences économiques de la fermeture prolongée des frontières apparaissent. La baisse annuelle de la contribution du PIB à l’économie des voyages et du tourisme est estimée à 21,29 milliards de dollars US, ce qui menace quelque 286 000 emplois.

En attendant, le marché du cannabis fonctionne à plein

L’isolement, l’ennui ou encore le stress généré par des confinements à répétition ou les pertes d’emploi ont partout fait grimper la consommation d’alcool. Les Canadiens, eux, ont également puisé dans les vertus réputées apaisantes ou euphorisantes du cannabis, en vente légale depuis deux ans dans le pays, pour tenter de calmer leur angoisse.

fb-share-icon Tweet

Une réponse sur « Canada : des restrictions encore plus strictes pour les voyageurs »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *