Catégories
Événement Politique Sujets de Société

Erdogan veut effacer le riche patrimoine byzantin d’Istanbul

L’église de Saint-Sauveur-de-Chora, à Istanbul, Patrimoine Mondiale de l’Unesco, est l’un des exemples les plus importants de l’architecture byzantine sacrée encore existante. Le bâtiment, né en tant qu’église orthodoxe, est situé dans le quartier ouest d’Istanbul, appelé Fener. Au XVIe siècle, l’église a été transformée en mosquée par les Turcs ottomans après l’avoir badigeonnée à la chaux, dans le propos de cacher ses représentations, interdites par le Coran. En 1958, elle est devenue un musée d’État.

L’intérieur est décoré de mosaïques et de fresques, classées parmi les plus grandes expressions de l’art byzantin. En août 2020, la décision du président turc Recep Tayyip Erdogan de transformer à nouveau le musée Kariye (Chora) en mosquée a été perçue comme une nouvelle tentative d’effacer le riche patrimoine byzantin de la ville. Hagia Sophia, également transformée en mosquée par un décret du président turque, a été placée sous le contrôle de la Direction des affaires religieuses, gérée par l’État, et jugée comme une manœuvre purement politique pour titiller ses partisans, tout en se moquant de l’Occident.

Cette décision pourrait mettre en danger les œuvres du XIVe siècle, considérées comme «la Chapelle Sixtine de Byzance». Le fait est que c’est l’un des monuments byzantins les plus importants, d’une qualité inégalée et on craint que les visites ne soient plus autorisées en redevenant une mosquée. Depuis 2013, le bâtiment fait l’objet d’une restauration majeure et, selon la décision officielle, mosaïques et fresques devront être couvertes lors des prières des fidèles musulmans.

C.A.T

fb-share-icon Tweet

Une réponse sur « Erdogan veut effacer le riche patrimoine byzantin d’Istanbul »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *