Catégories
Sujets de Société

Une destination, une chanson : Twist à Saint-Tropez avec Les Chats Sauvages

Une destination, une chanson : tous les jeudis sur MisterTravel.news

Entre Hallyday, Mitchell et Dick Rivers, pour moi, il n’y a pas photo, Dick c’est le patron du yéyé. Je ne sais pas si la France des fifties et sixties était aussi en avance que le prétend la chanson, mais ce twist des vacances à Saint-Tropez que l’on dansait en se prenant pour (ou en songeant à) la très jeune, belle et légère Brigitte Bardot, attirait sans doute l’attention du monde entier.

Évidemment, twist et artistes rimait avec touristes dans ces décennies où la Côte d’Azur rassemblait une joyeuse bande de belles filles et de playboys que de nos jours on appelle les people et les milliardaires. La simplicité du petit port de pêche varois plaisait sans doute aux riches vacanciers et aux personnalités à la mode par son ambiance authentique de village méditerranéen, mais doté d’infrastructures de luxe et d’animations tout au long de l’été. Saint-Tropez était déjà à l’avant-garde des lieux de villégiature en bord de mer avec une intense vie nocturne. Le lifestyle clinquant attirait les jetsetteurs autant que le showbiz, car l’endroit devint le lieu de tournage de films comme Bonjour tristesse d’Otto Preminger et Et Dieu… créa la femme de Roger Vadim.

Bonjour Tristesse

Le phénomène tropézien a fait bien des émules, d’abord chez les voisins, puis ailleurs dans le monde. Plusieurs petits ports coquets se sont reconvertis pour accueillir stars et grosses fortunes avec leurs bateaux de plaisance et yachts, comme Portofino et Porto Cervo en Italie ou Marbella/Puerto Banùs en Espagne. Plus récemment, Hvar en Croatie ou Bodrum en Turquie ont élargi le choix de destinations chic dans la Méditerranée, même si, pour voir et être vu ou paparazzé, ceux qui s’y connaissent en glamour vous diront qu’il n’y a rien d’égal à St-Trop. Il faut bien reconnaître que le fait d’être fréquenté par des femmes libérées et audacieuses comme Colette, Gréco, Sagan ou Bardot a contribué de beaucoup au mythe.

Mis à part BB et sa Madrague, à qui la presqu’île doit beaucoup car son nom est intimément lié à la légende tropézienne, le gratin du monde entier y a fait escale au moins un été dans leurs vies. Il y a eu des habitués comme Johnny ou Barclay, des célébrités comme Mick Jagger, des hommes politiques comme Jacques Chirac et des têtes (en longue attente d’être) couronnées comme le Prince Charles. Je parie qu’ils ont tous une chose en commun : avoir dansé le twist aux Caves du Roy ou au Papagayo.

C.A.T.

fb-share-icon Tweet

Une réponse sur « Une destination, une chanson : Twist à Saint-Tropez avec Les Chats Sauvages »

Que cela fait du bien cet article.. Délicieusement « Superficiel et léger »
comme le chantait Michel Berger..
Merci de cette escapade à Saint Tropez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.