14 avril, 2024
spot_img

TUI : est-ce le bon moment pour jouer aux gros bras ?

Inutile de rappeler que le groupe TUI est en difficultés et a encore subi une perte importante durant le premier trimestre fiscal. Le groupe allemand n’a pas hésité à licencier de manière brutale, notamment en France. On apprend également que TUI élimine de petits distributeurs.

Comment ne pas réagir ?

Certains de nos confrères préfèrent communiquer une information brute sans donner un avis. C’est bien sûr leur droit et c’est souvent leur ligne éditoriale. MisterTravel, depuis sa création, préfère dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas … quitte à perdre un éventuel budget publicitaire. Il faut l’admettre, TUI est un grand groupe qui n’a pas su gérer son développement dans l’hexagone et a détruit de belles marques et d’excellents professionnels.

Ils sont arrivés avec le portefeuille rempli

Le groupe allemand voulait s’imposer en France. Il n’a pas hésité à racheter Marmara, Nouvelles Frontières, Aventuria, Passion des Iles, Look Voyages, Vacances Transat … Après quelques années de présence, TUI ne gardera que deux marques et aura licencié des centaines de salariés. Franchement le tableau n’est pas très joli !

On apprend qu’un belge va remplacer un hollandais…

Le hollandais, Hans van de Velde, le patron de TUI France depuis Avril 2019, part et ne laissera pas un très bon souvenir dans notre pays. Un communiqué indique qu’il a souhaité « se consacrer à d’autres projets ». C’est désormais le belge (flamand), Dirk van Holsbeke, qui s’attaque à la filiale française.

Parmi les premières mesures, notre belge veut réduire le nombre de distributeurs

Dans le groupe CDMV, on apprenait qu’une petite agence perdait son agrément auprès de TUI. Cela ne semblait pas être un problème car d’autres voyagistes proposent déjà une offre conséquente et de qualité. Quand on lit la presse allemande, le patron du groupe affirme vouloir renforcer sa présence numérique. Hormis les grands réseaux, les petites agences sont prévenues. Il ne faudra pas trop compter sur les produits de TUI. En Allemagne, l’affrontement entre les agences et TUI, est déjà en route

Le patron de VUSR attaque de front le patron de TUI Allemagne

Le patron de TUI Allemagne, Marek Andryszak, a indiqué notamment : « Si nous ne nous consacrons pas au canal en ligne, ne réalisons pas le souhait du client, nous allons tous nous effondrer. ” Ne pas laisser cela se produire est également dans l’intérêt des agences de voyages ». Cela a produit l’ire d’un grand réseau d’agences en Allemagne. Il s’agit de VUSR (Verband unabhängiger selbstständiger Reisebüros). La patronne du réseau a répondu : « Vous ne pouvez pas sérieusement supposer qu’il n’y a que des idiots dans les ventes d’agences de voyages allemandes qui vous ont sauvé le cul pendant la crise ». Elle ajouté : « TUI ne déterminera pas à lui seul la voie du partenariat entre les distributeurs et le voyagiste. Personne n’est contre TUI, car le groupe a de “bons produits”. Mais on ne s’inclinera pas devant l’entreprise « à tout prix »

Les agences en France ont encore un grand choix

TUI n’est pas le premier voyagiste à vouloir éliminer de petits distributeurs. Il semble que MSC Croisières France souhaiterait modifier les conditions en matière de distribution. Les agences de voyages ne sont pas effrayées car d’une part, elles ont encore le choix parmi les tour-opérateurs et les croisiéristes. Mais surtout, elles sont de plus en plus nombreuses à fabriquer directement des forfaits pour leurs clients.

Une nouvelle perte de 800 millions …

Du premier trimestre de l’exercice jusqu’à fin décembre, le résultat net était une perte de près de 803 millions d’euros. Les dirigeants de TUI comptent désormais sur une reprise en été. Le PDG, Fritz Joussen, était confiant (comme toujours) quant à l’avancée des vaccinations, par exemple en Grande-Bretagne : « Plus les campagnes de vaccination sont mises en œuvre, plus vite nous pourrons revenir à une réelle liberté de voyager. Comme, c’est un fin diplomate, il aurait indiqué : « La Grande-Bretagne est beaucoup plus rapide que tout autre pays. L’Allemagne en particulier doit rattraper son retard »

TUI affirme avoir déjà de nombreuses réservations pour l’été

Pour l’été, Tui affirme avoir déjà enregistré 2,8 millions de réservations dans le groupe, soit un peu plus de la moitié du volume de l’été comparable d’avant la crise (il y a deux ans). La part du lion de 1,5 million vient de Grande-Bretagne, où TUI avait activé le programme trois mois plus tôt. En Allemagne, cependant, Tui a jusqu’à présent vendu un demi-million de vacances d’été, selon Fritz Joussen. Le reste est notamment représenté par des clients de France et du Benelux.

Le prix des voyages serait en hausse

Toujours selon le patron du groupe TUI : « Les prix des voyages réservés seraient en moyenne 20% plus élevés dans l’ensemble du Groupe qu’en 2019. Les offres Tui devraient continuer à atteindre 80% du programme 2019 pendant la haute saison. Les risques liés à la planification subsistent, car de nombreux clients réservent de plus en plus tard »

Malgré toutes ces bonnes nouvelles, TUI n’est pas encore totalement sauvé. Il sera intéressant de voir ce que fera le premier actionnaire privé, le russe Alexei Mordashov

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour