20 avril, 2024
spot_img

JO Tokyo : une démission pour des propos misogynes …

Yoshiro Mori, le président du comité d’organisation des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, va présenter sa démission après la polémique suscitée par ses critiques sur la présence de femmes dans les réunions de l’organisation. Selon les informations de la télévision nippone NHK, Mori, âgé de 83 ans et ex-premier ministre du Japon entre 2000 et 2001, a rendu publique sa décision de démissionner à des personnes proches de l’organisation, suite aux nombreuses demandes de départ qu’il a reçues à travers les réseaux sociaux.

“J’ai entendu dire à un de nos membres que si nous augmentons le nombre de femmes au conseil d’administration, nous devrons réguler le temps de parole d’une manière ou d’une autre ; les femmes parlent trop“, a déclaré Mori interrogé sur les plans d’action du Comité afin d’augmenter le nombre de femmes membres de 20 à 40%.

Mori a également fait allusion au «grand sentiment de rivalité» entre femmes, des propos pour lesquels il a convoqué une conférence de presse afin d’éclaircir la controverse, de présenter ses excuses et de plaidoyer pour rester aux commandes. A son tour, le Comité International Olympique (CIO) a qualifié ces commentaires comme “absolument inappropriés” et “en contradiction” avec la politique de cette institution.

Ce scandale sexiste ajoute un nouvel obstacle pour les organisateurs de Tokyo 2020, qui tentent d’insuffler de l’enthousiasme pour les Jeux (dont le lancement est prévu le 23 juillet pour culminer le 8 août 2021), reportés l’année dernière en raison de la pandémie, alors que le contexte sanitaire mondial continue dans l’incertitude -même après le début des campagnes de vaccination- pour cause des nouvelles variantes de coronavirus.

C.A.T

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour