Remboursement des billets d’avion : un hold-up de 7 milliards d’euros !

24

Il n’y a pas un jour sans qu’on apprenne qu’un client ou une agence ne puisse rembourser un client car la compagnie traîne des pieds. On évoque bien sûr certaines compagnies low-cost comme Ryanair ou easyJet mais d’autres grandes compagnies européennes sont concernées. On évoque un montant colossal de 7 milliards d’euros de billets non remboursés !

Les compagnies aériennes doivent aux clients au moins 7 milliards d’euros

L’Association Européenne des Agences de Voyages (ECTAA) affirme : « les fournisseurs ont transféré leur crise de liquidité vers des agences de détail et des voyagistes ». Celles-ci seraient alors incapables de rembourser le client. Une situation qui devient impossible. Les compagnies aériennes devraient aux clients des agences de voyages du continent européen le chiffre incroyable de 7 milliards d’euros en vols annulés.

De nombreux clients ne pourront utiliser les bons à valoir

La plupart des compagnies aériennes ont proposé des bons à valoir. Cependant, ceux-ci s’accumulent et représentent un vrai risque financier. Il est quasiment impossible d’utiliser ces bons avant la date d’expiration. Il est temps d’agir tant pour les clients que pour les agences !

Les grandes compagnies reportent le problème sur le maillon faible de la chaîne : l’Agence !

Pawel Niewiadomski, président de l’ECTAA : « Les déplacements ont été rendus impossibles en raison de la fermeture des frontières et des restrictions non coordonnées, contradictoires et instables ». Il affirme que malgré tous les efforts consentis, il est possible que de nombreuses entreprises ne se redressent pas.

IATA protège les compagnies, la DGAC n’intervient pas …

Le cas la France n’est pas isolé. On constate les mêmes problèmes dans la plupart des pays européens. Les autorités n’interviennent pas. Il est évident qu’IATA comme la DGAC protègent les compagnies aériennes. Par contre, on vient d’apprendre qu’en Colombie des sanctions sont imposées aux compagnies aériennes qui ne respectent pas une règle commerciale de base.

7 compagnies aériennes sanctionnées pour n’avoir pas remboursé dans les temps

La Délégation pour la protection des utilisateurs du secteur des transports de Colombie aurait imposé huit sanctions à des entreprises du secteur du tourisme, sept à des compagnies aériennes et une, à une agence de voyages. Parmi les compagnies aériennes, Viva Air et Easyfly ont été sanctionnées pour ne pas avoir respecté le délai de remboursement des billets des utilisateurs, qui doit être effectué dans les 30 jours, et pour avoir imposé des frais au moment du remboursement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici