Catégories
Travel Transport

Tunisair : règlements de compte politique ?

Nous avons édité un article la semaine passée sur la situation chaotique en Tunisie : voir ICI. La situation de la compagnie aérienne nationale est également très précaire … tout comme la situation politique du pays.

Le ministre limoge la PDG, nommée il y a moins de deux mois

Le ministère du Transport et de la Logistique a annoncé, dans un communiqué publié lundi 22 février 2021, qu’Olfa Hamdi, PDG de Tunisair, a été officiellement démise de ses fonctions. Dans une déclaration à radio Shems FM, Moez Chakchouk, ministre du Transport, a fait savoir que la PDG de Tunisair n’a pas respecté l’obligation de réserve, en publiant des papiers officiels concernant la compagnie sur les réseaux sociaux.

Crise financière + crise politique

Ce limogeage intervient sur fond de différends avec le principal syndicat du pays, l’UGTT, et de crise financière à laquelle fait face la compagnie depuis des années ; une crise qui s’est exacerbée avec la chute de l’activité aérienne, suite à la pandémie, mais surtout de la saisie conservatoire effectuée la semaine dernière par la société TAV Tunisie sur les comptes bancaires de la compagnie Tunisair.

Les syndicats avaient décrété une grève

Les syndicats du personnel de Tunisair relevant de l’UGTT avaient décrété une grève, vendredi 19 février 2021, qui avait été annulée suite à cet accord. Cependant, Olfa Hamdi a posté sur Facebook un document mettant en cause le secrétaire général de l’organisation syndicale. Ce qui aurait provoqué son limogeage, comme l’a souligné, à demi-mot, le ministre du Transport.

Manifestations des employés de Tunisair

Ce nouveau limogeage intervient alors que les comptes de Tunisair ont été gelés par la justice la semaine passée à la demande de l’opérateur turc TAV en raison d’impayés. En effet, Badreddine Gammoudi, le président de la Commission parlementaire de la réforme administrative a expliqué vendredi à une radio locale que la justice tunisienne a décidé le gel des comptes de Tunisair par l’opérateur turc TAV. Il a parlé de dettes ayant atteint les 400 millions de dinars (121 millions d’euros).

Déjà un nom pour remplacer Olfa Hamdi

Dès l’annonce de l’éviction d’Olfa Hamdi, le nom de l’ancien ministre du Tourisme tunisien, René Trabelsi, a circulé sur les réseaux sociaux comme successeur potentiel de la PDG. Il semble démentir l’information. Il serait d’ailleurs curieux que René Trabelsi soit à nouveau au milieu de politiciens proches des Frères musulmans.

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *