3 mars, 2024
spot_img

Japon : Jeux Olympiques interdits, encore un tsunami et un pas envers les LGBTQ

Les informations venant du Japon ne sont pas positives actuellement. Les étrangers ne pourront pas assister aux Jeux Olympiques. Un violent séisme provoque un tsunami. La reconnaissance du mariage entre deux personnes du même sexe n’est pas simple.

Les spectateurs étrangers interdits de Jeux Olympiques

Les spectateurs internationaux ne seront pas autorisés à entrer au Japon pour les Jeux olympiques de cet été. Quelque 600000 billets olympiques achetés par des résidents étrangers seront remboursés, tout comme 300 000 autres billets paralympiques, a déclaré Toshiro Muto, le directeur général du comité d’organisation de Tokyo 2020 lors d’une conférence de presse. Il a déclaré que les frais d’annulation de l’hôtel ne seraient pas couverts.

La sécurité des japonais d’abord

La décision concernant les spectateurs internationaux « garantira des Jeux sûrs et sécurisés pour tous les participants et le public japonais », ont déclaré les organisateurs de Tokyo 2020 dans un communiqué à l’issue de discussions à cinq avec le chef du Comité international olympique, Thomas Bach, et le gouverneur de Tokyo. Les organisateurs peuvent également envisager de réduire le nombre de membres du personnel qui participeront aux Jeux.

Alerte au tsunami après un tremblement de terre

Un avertissement au tsunami a été déclenché, samedi 20 mars, après un séisme sous-marin de magnitude 7,2 près des côtes de la préfecture de Miyagi dans le nord-est du pays. Ce tremblement de terre est susceptible d’entraîner des vagues d’environ un mètre, selon l’Agence météorologique japonaise. La situation inquiète particulièrement les autorités et la population puisque la préfecture de Miyagi est voisine de celle de Fukushima.

Un tribunal japonais déclare que l’interdiction du mariage homosexuel est inconstitutionnelle

Dans une décision historique, un tribunal de district du Japon a jugé que le fait que le pays ne reconnaissait pas le mariage homosexuel était « inconstitutionnel ». La constitution japonaise définit le mariage comme un mariage entre « les deux sexes ». Mais un tribunal de Sapporo a jugé que cela refusait aux couples l’égalité garantie par la Constitution, ce qui est considéré comme une victoire symbolique pour les militants LGBTQ. Le Japon est le seul pays du groupe des pays développés du G7 à ne pas autoriser le mariage homosexuel.

Mais il reste encore du chemin à parcourir

Le journaliste et expert des droits LGBTQ, Yuji Kitamaru, a déclaré à la BBC que le jugement était « bien conçu et très stratégique » et a posé « l’un des premiers fondements juridiques contre les théories anti-LGBTQ ». Cependant, le gouvernement japonais est bien timide et une nouvelle loi n’est pas encore pour demain. Mais cela est en train de changer car de plus en plus de gens reconnaissent l’importance de la diversité.

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

L'Actualité du jour