Catégories
Travel Opinion

Etude : Réelle ou rêvée, l’idée des vacances des français

L’Observatoire Société et Consommation (ObSoCo) vient de publier son étude sur les loisirs des Français, et donc aussi sur leurs vacances. La Covid, y a bien sûr marqué son territoire.

Philippe Moati

Présentée en vidéo-conférence par Philippe Moati*, l’étude sur les loisirs (dont les vacances) a été réalisée, avec le soutien de la Compagnie des Alpes, entre le 6 et le 22 juillet 2020 auprès d’un échantillon représentatif de 4000 personnes de 18 à 75 ans. Que dit-elle des évolutions en cours ?

Les enquêteurs ont posé cette question : « Imaginez que vous receviez une rentrée d’argent inattendue correspondant à six mois de revenus de votre foyer. Quels sont les trois premiers usages que vous en feriez ? ». Les réponses, sur seize critères au total (épargne, vacances, sorties, achats, voitures, équipements etc)  sont édifiantes : à 52 % les personnes interrogées aimeraient rembourser leurs crédits et dettes ou  épargner. Mais presque à égalité, en deuxième position, 49 % voudraient s’offrir des vacances et voyager.

Rêvons encore… « Vous auriez un mois de plus dans l’année et seriez libre de faire ce que vous voulez du temps disponible » (sur seize critères comme sortir, faire du sport, bricoler etc). En premier les personnes interrogées souhaiteraient passer plus de temps avec leurs proches (32%), en second : voyager (27 %) et en troisième partir en vacances (25%). Ce qui fait tout de même un total de 59 % si on additionne les désirs de voyage et de vacances.

Quand on évoque les vacances idéales ce sont par ordre d’importance les mots de repos, soleil, famille, détente, découverte, voyages, vacances qui dominent. Ce qui progresse le plus c’est l’idée de soleil et de mer, retrouver les amis, faire la fête, vivre avec la nature. Et plus encore : ne rien faire, se reposer, critères dominants chez les plus âgés et les personnes aux moyens économiques limités.

Pour près de la moitié des Français la crise sanitaire a modifié la manière de concevoir les vacances idéales. Pour ceux-là, la crise a favorisé les vacances en petits comités et a été, pour beaucoup, l’occasion de découvrir ou redécouvrir la France. Les mots évoqués pour cette perception de changement à l’égard des vacances idéales ont été, dans l’ordre, peur, voyage, France, sanitaire, virus, masque. Pas vraiment  une surprise. On ne sera donc pas autrement surpris que le lieu idéal de vacances pour une étude menée en juillet 2020, soit massivement (plus de la moitié) la France, avec quand même 29 % qui aimeraient aller dans un pays éloigné géographiquement et culturellement de la France, surtout chez les jeunes diplômés urbains et les ménages à très haut niveau de vie.
Enfin 50 % des personnes interrogées disent préférer organiser elles-mêmes leurs vacances de A à Z. Seules 17 % se prononcent pour les formules totalement organisées et 18 % pour les formules permettant de construire soi-même ses vacances à partir d’un ensemble d’options proposées. Peut-être une position momentanée  qui fait penser qu’on ne peut faire confiance qu’à soi-même ?

Evelyne Dreyfus

Pour plus de détails sur l’ensemble de l’enquête : https://lobsoco.com/lobservatoire-des-loisirs-des-francais/

*Économiste, professeur à l’Université Paris 7 et cofondateur de l’Observatoire Société et Consommation (ObSoCo),  société d’études et de conseil en stratégie.

Le dossier est consultable via le lien suivant :

https://lobsoco.com/wp-content/uploads/2021/03/LObSoCo-Compagnie-des-Alpes-I-LObservatoire-des-loisirs-I-Principaux-enseignements.pdf

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *