22 mai, 2024
spot_img

Ces liseuses ou diseuses de bonne aventure dans le marc de café

             “Ne crois pas à ce que dit le marc de café, mais ne t’en prive pas pour autant”

« Je vois un homme d’’assez grande taille, qui chevauche un cheval blanc qui arrive de loin avec une missive, vous informant de la mort imminente d’une proche. »

« Vous voyez, Monsieur, cette femme qui vous regarde avec longue chevelure ? Elle vous tend les mains, c’est le signe d’une proche rencontre, elle tire derrière elle une maison, c’est votre futur foyer, vous allez l’épouser. Merci mais quand viendra-t-elle ? Ah cela il faut patienter, demain je vais essayer de voir une date ou une saison, si Dieu le permet, si Dieu le veut, inch’Allah. »

« Je vois un homme aux cheveux sombres, qui vous regarde de loin avec une arme tranchante en main, regardez on voit bien la lame du couteau et la main, vous voyez ? Approchez-vous, dans le fond en bas de la tasse, regardez bien le dessin, « Oui, oui je vois, c’est vrai c’est clair et alors que va-t-il faire ? « Ah cela je ne peux pas vous le dire, mais la lame c’est du bon, il faudrait que je revienne dans deux jours pour lire la suite dans une prochaine tasse de café… »  

Notre destin est pré-écrit

Toutes les femmes de nos familles d’Orient, de la Grèce à la Turquie en passant par toute l’Afrique du nord et le Moyen Orient, nos Grands-mères, nos mères même, les femmes de ménages, étaient toutes friandes de ces pratiques, expertes diseuses de bonnes aventures, fines liseuses dans le marc de café, et autres cartomanciennes, ces tireuses de cartes.

Pour elles toutes, notre destin est pré-écrit, c’est le Mektoub, ce Fatum qui engendre le fatalisme face à l’inéluctable.

« A ta naissance ton destin est déjà tracé, tout est écrit et déterminé, tu ne peux pas échapper à ton destin car c’est le tout Puissant qui décide de tout ce qui doit t’advenir, ta trajectoire de vie est entre les mains de Dieu.

D’après le Prophète, Messager de Dieu : « Allah a écrit la Destinée de toutes les créatures cinquante mille ans avant la création des cieux et de la terre » 

Certaines femmes, conteuses, divinatrices, prédicatrices de nos destins, avaient ce don pour « lire, interpréter et dire » le futur dans le marc de café.

D’autres traditions

D’autres pratiques existaient dont celles des bédouines qui venaient sur les plages en été avec des coquillages, qu’elles jetaient sur le sable et selon la position des coquillages, ces femmes, nous disaient ce qui devait advenir dans le futur.  

On était tous là, assis en cercle autour de ces femmes, on écoutait en souriant, incrédules, sans trop y croire, tout en espérant que ces bonnes nouvelles souvent déclinées par ces femmes avec une voix graves, se réaliseraient et que nous échapperions aux mauvaises augures……. 

Cette science divinatoire, transmise de génération en génération, avait été théorisée par ces femmes.  L’interprétation de ses signes et autres traces du marc de café laissées au fond de nos tasses de café turc où grec selon, avaient toutes trouvé un sens clair pour elles….

Il faut suivre la direction des images, qui va dans le sens des aiguilles d’une montre à partir de la poignée, ou de l’anse de la tasse. Si des symboles désignant certains phénomènes sont dirigés vers l’anse, comme un animal tenant un couteau ou une lame, cela signifiait qu’une personne rentrera bientôt dans votre vie. Si ces signes étaient dirigés à l’opposé, alors cela indiquait le contraire.

Les traces laissées sur le côté gauche de l’anse nous indiquent les évènements futurs, par opposition, les traces laissées à droite représentaient l’avenir, forcément liées au passé.

Deviner l’avenir à travers le marc de café est appelé la cafédomancie. C’est une technique divinatoire qui permet de devenir le futur d’un individu en lisant dans la tasse, les traces laissées par le dépôt du marc de café bu.

Cette pratique nous est parvenue à travers l’Empire Ottoman. Elle est apparue en France et dans l’Europe occidentale à la fin du 16ème Siècle. Son apparition coïncide avec le début de l’importation des grains de café d’Orient. Elle est parfois confondue à la tasséomancie quand le marc de café est remplacé par des feuilles de thé.

Elle a précisément vu le jour en Mésopotamie. Cette technique était beaucoup plus pratiquée par les femmes dans les harems. Elle est devenue populaire et a gagné une large partie du monde méditerranée avant de se répandre partout dans le monde.

Souvent, une pression était exercée sur l’index au fond de la tasse de café. Suivie de la formulation d’un vœu. Si un cercle apparaissait, le vœu devait se réaliser avec certitude.

Si des bulles se formaient à la surface sur le mouse du café, en arabe « 3la el Wéche = le visage » alors les nouvelles seraient bonnes et les vœux devront se réaliser, pour sûr.   

Avant de lire l’avenir dans le marc de café, il faut d’abord bien préparer puis boire son café.

Le café grec ou turc est généralement préparé à l’aide de graines bien grillées et moulues très finement jusqu’à devenir une fine poudre.  Cette poudre sera cuite, dans un pot à café appelé tanaka ou kanaka, il faudra lentement et à feu doux, porter la mixture à ébullition car cela est une décoction et non une infusion. Le contenu sera ensuite versé sans le filtrer dans une tasse à bord droit en se servant d’une sous tasse de couleur blanche.

Il faut ensuite le consommer lentement sans le remuer. À la fin, vous poserez la sous tasse sur la tasse et retournerez le tout rapidement.

Il vous faudra faire preuve encore d’un peu de patience afin que le dépôt se dépose sur les bords de la tasse, c’est lui qui servira à votre guide liseuse experte, pour vous guider dans les chemins tortueux de votre quête du futur, de votre destin tout tracé, ce fameux « Mekroub = écrit »

PTAH MARS 2021

Un fils d’Alexandrie

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour