Catégories
Tour-Opérateurs - Distributeurs Travel Opinion

Professionnels du tourisme : 2021, encore une année sombre ?

Le nombre de personnes vaccinées reste encore faible dans la plupart des pays européens. Même le Royaume-Uni qui bénéficie de l’Astra Zeneca en masse n’aurait que 4 millions de personnes vaccinées avec les deux injections. Ces vaccinations s’accélèrent, y compris en France. Cependant, il n’est pas certain que le nombre de personnes vaccinées soit suffisamment important à l’été 2021 pour une reprise forte des voyages à l’étranger.

Agences de voyages et voyagistes n’ont pas encore le moral

Les agences de voyages et les voyagistes font face à une autre année sombre malgré la récente augmentation des réservations. Selon une analyse de la société d’analyse Travel Data + Analytics (TDA), les ventes de voyages à forfait pour la saison estivale en cours étaient inférieures de 76% à la même période de l’année dernière à la fin du mois de février.

En Allemagne, on reste pessimiste

Le tourisme est l’une des industries les plus durement touchées par la crise de Corona. Selon l’association allemande de voyage DRV, les ventes de voyages organisés ont chuté de 65% à 12,5 milliards d’euros au cours de la dernière année touristique 2019/2020. Pour la saison d’hiver 2020/21, qui dure jusqu’à la fin mars, les ventes ont chuté de 92% car les annulations de voyages pendant la pandémie ont dépassé le nombre de nouvelles réservations.

Un petit regain d’activité

Ce n’est qu’à la mi-mars 2021, lorsque l’avertissement de voyage pour les îles Baléares a été levé, qu’il y a eu une certaine dynamique dans le secteur des voyages de vacances, a expliqué TDA. En été, la Méditerranée orientale avec la Grèce et la Turquie sont également toujours fortement demandées.

Le sujet des certificats de vaccination a divisé les pays de l’UE pendant des semaines.

L’industrie du voyage et les pays du sud de l’Europe dont les économies dépendent du tourisme comme la Grèce et l’Espagne ont poussé à l’introduction rapide d’un passeport qui aiderait à éliminer les quarantaines et les exigences de test pour les touristes. Mais plusieurs autres membres de l’UE, dont la France, ont fait valoir qu’il serait prématuré et discriminatoire d’introduire de tels laissez-passer car une grande majorité de citoyens de l’UE n’ont pas encore eu accès aux vaccins. Il fut un temps où le carnet de vaccination (jaune) était obligatoire pour certaines destinations. Pourquoi un tel débat aujourd’hui ?

Un « passeport vaccinal » à l’échelle de l’UE pourrait-il amplifier les inégalités sociales existantes ?

Pour garantir la participation de tous les pays membres, la commission a proposé de délivrer gratuitement des « certificats verts numériques » aux résidents de l’UE qui peuvent prouver qu’ils ont été vaccinés contre le COVID-19, mais aussi à ceux qui ont été testés négatifs pour le virus

fb-share-icon Tweet

Une réponse sur « Professionnels du tourisme : 2021, encore une année sombre ? »

Quelles que soient les décisions qui seront prises, nous trouverons toujours des personnes pour et contre celles-ci.
Ce qu’il faut savoir et qu’il faut prendre en considération, est le fait que notre secteur est en souffrance comme nous, agence réceptive implantée à Madagascar avec : 0 voyageurs depuis février 2020 + 0 aides ! Donc Oui, il faut trouver des solutions et accepter celles qui ont vont être proposées aux voyageurs : passeports sanitaires, vaccination, tests PCR …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *