Catégories
Travel Location saisonnière Hébergement

Airbnb : récompense les communes rurales et réduira ainsi ses impôts en France …

En période de pandémie, les touristes restent pour le moment en France. Afin de se sentir mieux protéger, beaucoup choisissent la location de vacances et la Province. Il faut signaler que la filiale française du groupe américain paye toujours des impôts ridicules au fisc grâce à une optimisation fiscale.

La société recherche 15 000 logement dans l’arrière-pays …

Airbnb veut développer 15 000 logements à la campagne d’ici à la fin de l’année. La plateforme vient de signer un partenariat avec l’association des maires ruraux de France pour favoriser le développement du tourisme dans l’arrière-pays, identifié comme une tendance profonde et durable.

La demande est en forte progression en Province

Les recherches de locations en milieu rural ont explosé durant la pandémie. Si elle a privilégié longtemps les grandes villes, la société de location est en manque d’hébergements dans de nombreuses régions.

L’Association des maires ruraux va recevoir son obole …

L’association des maires ruraux de France (AMRF) va accompagner la plateforme de location de courte durée pour développer l’offre rurale, comme le révèle Le Parisien. Dans le cadre de ce partenariat, le fond « Campagnes d’avenir » a été créé pour permettre notamment le versement de 100 € pour toute nouvelle annonce mise en ligne.

Les propriétaires commencent à abandonner Airbnb

Selon une étude, un propriétaire qui privilégiera une location longue durée gagnera 12% de revenus nets en plus par rapport à un même logement loué sur Airbnb. Pour rappel, un logement Airbnb ne peut de toute façon être loué plus de 120 nuitées par an. Pour une plus grande tranquillité et surtout pour garder un minimum de revenus, certains bailleurs pourraient aussi opter définitivement pour des baux de longue durée.

Les impôts d’Airbnb sont ridicules

En 2017, le géant américain avait payé 160.000 euros d’impôt sur les sociétés en France. En 2018, le montant avait reculé à 148.000 euros. Et l’an dernier, il a un peu progressé pour atteindre 200.000 euros, selon les informations de Challenges. Le bénéfice 2019 a progressé de près de 20% à 651.163 euros. Des montants qui semblent dérisoires par rapport à l’activité d’Airbnb en France. La plateforme de location de logements sur de courtes durées comptabilise en effet 700.000 logements disponibles en France.

Optimisation fiscale

Pour maintenir ses impôts à un niveau aussi bas, Airbnb s’appuie sur un dispositif d’optimisation fiscale que décrypte Challenges: « Airbnb utilise un montage classique d’optimisation fiscale pour éviter d’être imposé en France sur son activité réelle, mais plutôt en Irlande. Pour chaque logement loué en France, le montant de la transaction passe par Airbnb Irlande. Pour cela, la filiale irlandaise de la plateforme prélève deux commissions. La première pour l’hôte de 3%. La seconde, comprise entre 10 et 13% pour le voyageur. Ainsi le chiffre d’affaires est déclaré là où se déroule la transaction (et non la location), avec un taux d’impôt sur les sociétés très intéressant en Irlande (12,5%), bien moindre qu’en France. Last but not least, la filiale française est détenue à 100% par une holding de la société américaine, Airbnb Holdings LLC Wilmington, immatriculée dans l’Etat du Delaware, paradis fiscal notoire de la côte Est américaine ».

Il serait bien qu’avant de réserver, les clients regardent plus attentivement les sites où ils vont réserver. Dans tous les cas, on conseillera de s’adresser à une agence de voyages agréée.

fb-share-icon Tweet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *