Catégories
Lifestyle Culture Sujets de Société

Expérienceur … un nouveau venu dans le dédale de l’influence …

Au début on découvrait les blogueurs. Puis sont venus les Influenceurs, Youtubeurs, Instagrameurs etc. Sans oublier les Ambassadeurs, souvent des stars dont la notoriété suffisait à légitimer le message et pousser vers une marque. Voici que pointe l’ère des Expérienceurs. Vous suivez ?

Les activités promotionnelles en ligne semblent, au fil des ans, aussi mobiles qu’une aurore boréale qui danse. Selon Mathilde Guinaudeau, responsable de l’Intelligence sociale et analytique (je vous le fais en français) chez Ipsos France, relayée sur le site de l’excellente  revue Influencia*, il est question d’aller vers du plus authentique, le volume de « followers » ne suffisant plus. « La notoriété compte moins que la passion et l’expertise pour être crédible et recommander une marque, un produit ou un service » selon son analyse. Et même considère cette experte, les milliers, voire millions de « followers » ne sont plus le nec plus ultra puisqu’on assisterait à l’émergence d’influenceurs suivis « par seulement mille à dix-mille followers avec lesquels les échanges sont plus faciles, riches et nombreux ».

Vtuber ou Youtuber …

D’ailleurs, à terme, il n’est même plus nécessaire d’être un humain derrière ces techniques d’influence. Il existe déjà des Vtubeurs. A tout hasard :  un Vtubeur est un Youtubeur virtuel qui utilise un avatar virtuel généré à l’aide d’un logiciel 3D et de capture de mouvement et qui devient un influenceur idéalisé sous tous rapports. 

La tendance du moment serait donc à plus de cohérence, de sincérité et de crédibilité quand on engage une communauté.

Mieux vaut être immergé dans le milieu qu’on cherche à défendre, ce qui semble aller de soi si l’on songe au tourisme par exemple. Même si ce sont les secteurs les mieux desservis en influenceurs, tous ne sont pas dans la beauté, la mode, le tourisme, la gastronomie ou la grande consommation, si gratifiants en cadeaux de produits ou de voyages et qui appellent quasiment toujours un avis positif. Comme le souligne Mathilde Ginaudeau dans Influencia, «les institutions publiques peuvent faire appel à eux pour aller plus loin, par exemple pour sensibiliser les jeunes à certains métiers de la fonction publique ». Le maître-mot étant de pouvoir dire : regardez, moi-même j’en fais l’expérience ou je milite pour cette cause, donc suivez-moi sans hésiter.

D’ailleurs, devant la multiplication sauvage de ces activités en perpétuel renouvellement à mesure que se développent les technologies,  le marketing d’influence s’est doté de règles à l’initiative de l’Alliance Européenne pour l’éthique en publicité. (voir https://blog.hivency.com/fr/partenariats-marques-influenceurs-reglementation-europe)

LE TEMPS DES EXPERIENCEURS

Désormais, souligne Mathilde Ginaudeau « Une nouvelle génération d’influenceurs voit le jour en réponse à ces nouvelles conditions ». Voici venu le temps des « Expérienceurs », des experts dans leur domaine, très proches de leurs communautés. « Ils donnant une vraie valeur ajoutée en termes d’expérience personnelle des produits et entrent dans une logique de conseil. Pas de confiance aveugle, de la proximité »…

Il y a peu encore, cela portait le nom de journalisme. Le vrai s’entend. Celui qui non seulement expérimente et conseille en fonction des points positifs perçus mais aussi des points négatifs observés.

Sauf qu’avec les désormais Expérienceurs, on ne parle pas d’articles mais de création de contenus. Cela étant, selon l’experte, ils se distingueraient du reste des influenceurs « car ils ne présupposent pas une confiance aveugle chez leurs followers. Ils entretiennent avec eux une relation de proximité, et elle les rend plus authentiques et convaincants, parce qu’ils partent de leur expérience et de leur réalité ».

Expérienceurs, retenez bien ce nouveau terme correspondant à un anglicisme de plus dont le monde du marketing ne se lasse jamais.

Il fallait oser quand même parce que jusqu’ici un Expérienceur correspondait à une autre définition, celle d’une personne faisant l’expérience d’une EMI : expérience de mort imminente…

Evelyne Dreyfus

*https://www.influencia.net/reseaux-sociaux-et-si-lere-de-linfluence-ne-faisait-que-commencer/

fb-share-icon Tweet

2 réponses sur « Expérienceur … un nouveau venu dans le dédale de l’influence … »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *