3 mars, 2024
spot_img

Madagascar: la forêt retrouvée

Mon ami Jean-François Colonna, avec qui j’ai travaillé quelques années, nous a beaucoup aidé avec sa rubrique littéraire sur MisterTravel. Il était bien normal qu’on évoque ce qu’Ange Colonna, son fils, a construit à Madagascar avec ses propres moyens. Chapeau !

Madagascar : une politique mouvementée

Il y a quelques jours, on parlait du drame d’Ikongo. C’est devenu un sujet politique et polémique. Le 29 août 2022, vingt-un villageois tombent sous les tirs des gendarmes et une vingtaine est gravement blessée. Les militaires ont tiré pour repousser la foule d’assaillants venue chercher les suspects d’un meurtre et de l’enlèvement d’un enfant albinos.

L’UNICEF s’inquiète !

Un demi-million d’enfants malgaches, de moins de 5 ans, risque de souffrir de malnutrition aigüe dans les prochains mois. Dans le même temps, les Fonds des Nations unies pour l’enfance vont investir des millions de dollars pour apporter de l’eau potable, mais aussi améliorer l’assainissement et l’hygiène dans les villes du Sud

Madagascar : des appuis écologiques

Il existe de nombreuses associations écologiques à Madagascar qui reste une île merveilleuse. Parmi elles, il existe : « La forêt retrouvée ». Cette aventure est tout d’abord la rencontre de deux personnes. Ange, français, Corse de surplus, parti vivre sur l’île rouge et de Judith, malagasy, originaire de Mahajanga.

En dehors de leurs activités respectives dans les technologies de l’internet et dans le tourisme ils décident de tenter l’aventure de faire réussir une prise de conscience sur l’importance de la forêt. Ange développe depuis quatre ans, sur ses fonds propres, un projet de reforestation.

Un travail constant pour éviter une tragédie

Le premier terrain d’une surface de 35 hectares a subi une forte déforestation presque intégrale. Depuis janvier 2020, ils ont pris la gestion de 100 ha supplémentaires adjacents au premier terrain. Dans cette région comme partout en brousse à Madagascar la végétation a souffert d’un mal culturel qui est la cuisine au charbon de bois. Pour autant toutes les zones boisées ont été totalement déforestées pour produire ce fameux charbon. Des bois et des forêts sont devenus des déserts, tout le monde veut du charbon, mais personne ne veut planter des arbres, tel est le paradoxe qui entraine une tragédie programmée.

La forêt retrouvée s’est donnée plusieurs axes de développement

– Arboriculture : Reforestation par plantation d’arbres fruitiers, d’espèces endémiques et d’arbres pour huiles essentielles comme Ravintsara, katrafay, niaouli, saro.

– Transformation en huile essentielle.

– Production de purée de fruits pour industrie agro-alimentaire (mangue, tamarin …).

– Culture vivrière classique pour le marché local.

– Culture et Export de fruits exotiques entiers portant le label « bio »

– Pépinière pour vente locales d’arbres

– Recherches sur méthodes irrigation optimisantes et autosuffisance énergétique en zone rurale

– Agrotourisme et écotourisme avec des partenaires que nous avons commencé à solliciter (Sur les hauteurs, Akaoka, Apamera, …)

Il faut les aider !

Nous avons apporté notre modeste contribution. Merci par avance de ce que vous pourrez faire de votre côté. Cliquez sur l’image … ou www.laforet-retrouvée.com

Par ailleurs les entreprises peuvent compenser leur CO² : https://www.foret-retrouvee.com/entreprises/

A découvrir dans la même catégorie..

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

L'Actualité du jour