Catégories
Environnement Sujets de Société

Tourisme spatial: on y parle désormais écologie

Après son livre « Le Tourisme Spatial 1954-2020 » Michel Messager, bien connu dans le tourisme, est aussi l’un des spécialistes européens du sujet. Il publie un nouvel ouvrage : « Tourisme Spatial & Ecologie ».

Au travers de ce livre, bourré d’exemples et plein d’informations, il a souhaité faire le point en toute impartialité sur ce débat entre « Tourisme Spatial et Ecologie » qui alimente quasi quotidiennement les réseaux sociaux et les médias.

Quand on sait que 9 000 tonnes de débris spatiaux tournent au-dessus de nos têtes …

… et que l’industrie spatiale et son corollaire le tourisme spatial n’en sont qu’au début de l’aventure – il y là de nombreuses questions à se poser… Et des questions il y en a que ce soit au niveau de la pollution des carburants, des fusées, des lancements…

Michel Messager reprend tous les arguments des écologistes …

…tout en montrant les efforts de l’industrie spatiale, notamment des starts up que ce soit niveau des recherches de carburants verts, des « ramasseurs de débris », des moteurs moins polluants et des fusées « autophages ».

Michel Messager

Tout en laissant au lecteur se faire sa propre idée en fonction des éléments et des informations présentées …

… il est cependant persuadé que « si le tourisme spatial souhaite se développer il faut que ses acteurs aient conscience que demain leurs futurs clients-passager sont ceux de la génération des 18-35 ans plus enclins aujourd’hui à protéger leur planète que rêver de faire un voyage dans l’espace ».

Un livre tout à fait d’actualité …

… quand on sait que la semaine dernière un débat s’est tenu au Sénat sur l’encombrement de l’espace, qu’en ce moment se tient à Paris le 73ème Congrès international d’astronautique (IAC) qui rassemble plus de 6 500 hauts responsables d’agences spatiales, astronautes, scientifiques, industriels … et que le tourisme spatial fera son entrée lors du prochain World Travel Market de Londres du 7 au 9 novembre 2022.

Si vous êtes intéressé vous pouvez l’acheter au prix de 10 euros sur Amazon

https://www.amazon.fr/s?k=michel+messager+tourisme+spatial+et+ecologie

fb-share-icon Tweet

Une réponse sur « Tourisme spatial: on y parle désormais écologie »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.