3 mars, 2024
spot_img

Certaines compagnies aériennes régulières appliquent les conditions des low-cost

La très grande majorité des compagnies low cost font payer le choix du siège, l’enregistrement de la valise et le placement des petites valises ou du sac à dos. Malgré la forte reprise du trafic aérien, qui devrait approcher son niveau d’avant 2019, certaines compagnies aériennes imitent les pratiques des low-cost. La plus surprenante est Air France qui pratique ces supplément en classe affaire sur le long courrier!

Ces compagnies aériennes régulières qui taxent les voyageurs 

Nous avons évoqué dans un article récemment le cas de Lufthansa et du paiement des repas sur le moyen-courrier. On aurait pu ajouter le bagage en soute. Le client est également obligé d’avoir un petit bagage cabine pour ne pas être obligé de payer.

Les compagnies aériennes (legacy airlines) font payer sans améliorer le service

Bienvenue dans le nouveau monde épuré des tarifs économiques de base. Si vous voulez des bagages enregistrés vous devez payer un supplément. Le paiement du choix du siège dépend de son emplacement dans l’avion. Les frais accessoires sont une astuce que les compagnies aériennes à service complet ont appris des transporteurs à bas prix.

Les charges accessoires ont été le pain quotidien des transporteurs low-cost. Leur modèle commercial est basé sur des tarifs de base incroyablement bon marché. Mais, ils gagnent de l’argent sur les frais de sélection de sièges, de repas en vol, de bagages enregistrés et de changements de vol.

En fait le modèle de rêves des compagnies aériennes régulières, c’est Ryanair

Vous vous souvenez quand Ryanair a lancé l’idée de toilettes payantes sur ses vols ? Il est bien possible que nous le voyions un jour. Il faut bien le reconnaître, même si on n’aime pas cela, Ryanair a créé le modèle du succès des transporteurs à petit budget. Au moment où vous ajoutez les frais pour les bagages enregistrés, la sélection des sièges et un rafraîchissement en vol, vous avez peut-être doublé le prix que vous avez payé pour ce tarif de base.

Les transporteurs à service complet ont attrapé le virus low-cost

En voyant les transporteurs à bas prix se tailler une part substantielle du gâteau des voyages d’agrément, les transporteurs à service complet se sont mêlés au jeu. Plutôt que d’offrir un tarif de base avec des extras, les transporteurs traditionnels ont tendance à stratifier leurs tarifs dans un processus connu sous le nom de ” dégroupage “. 

Le dégroupage signifie supprimer progressivement les avantages que vous tenez pour acquis lorsque vous voyagez avec un transporteur de premier plan. Un billet d’avion en classe économique peut désormais se décliner en trois ou quatre types de tarifs différents. 

Les compagnies aériennes ont des noms différents pour leurs tarifs économiques de base

Chez Air France, on trouve Light, Light Plus, Standard et Flex. Virgin Australia les appelle les tarifs “Getaway”, sur Singapore Airlines et Qatar ils sont “Lite”, sur Emirates “Economy Saver” et Qantas les appelle “Saver”. Dans certains cas, même sur un tarif économique de base, vous pouvez concevoir une meilleure expérience en vol en payant un supplément pour la sélection des sièges ou plus de bagages, des frais accessoires en vigueur, mais les sites Web des compagnies aériennes ont tendance à vous déplacer dans une catégorie de tarifs plus élevée pour y parvenir.

Classe affaires allégée

Certaines grandes compagnies aériennes ont également appliqué le processus de dégroupage à leur classe affaires. Sélectionnez un tarif “Lite” en classe affaires avec Qatar Airways et vous ne pourrez pas sélectionner votre siège, ni utiliser les salons d’affaires, bien que vous puissiez le faire moyennant des frais. Cependant, vous obtenez la même nourriture, les mêmes divertissements, le même siège et la même franchise de bagages et de bagage à main que les types de tarifs de classe affaires plus élevés. Les tarifs “Saver” de la classe affaires d’Emirates sont dépourvus de certaines des mêmes fioritures, mais sur un vol aller-retour vers l’Europe, l’écart entre un tarif Emirates Business Saver et un tarif Flex Plus peut atteindre 4 000 $.

Le marathon sur les sites de réservation

Une fois que vous aurez sélectionné votre tarif et ce qui va avec, on doit passer par plusieurs étapes. Il s’agit de vous vendre une assurance, un hôtel, une location de voiture… Vous perdez désormais un temps fou pour une simple réservation que votre voyage s’effectue avec une compagnie régulière ou une low-cost. 

Pourquoi ne pas opter plutôt pour une compagnie low-cost ?

Même si vous voyagez avec un billet économique de base avec une compagnie aérienne à service complet, vous payez probablement plus que si vous voyagiez avec un transporteur à bas prix et voliez dans les mêmes conditions. Alors pourquoi ne pas opter pour un transporteur à petit budget en premier lieu ?

Bien qu’elles puissent proposer des tarifs réduits, les compagnies aériennes à service complet transportent également des passagers qui paient beaucoup plus pour leur billet. 

On voit donc de plus en plus de passagers qui étaient fidèles à leur compagnie aérienne ou à l’alliance, prendre désormais des low-cost.

Une réponse d’un lecteur que nous avons appréciée

Les compagnies low-cost long courriers sont encore rares. Les nouvelles politiques tarifaires des compagnies aériennes traditionnelles (legacy) vont permettre au low-cost long-courrier de se déployer plus aisément, avec un coup d’exploitation toujours moindre. Certainement une fausse bonne idée a court terme pour les legacy long-haul. Quand l’appât du gain est supérieur à la satisfaction client, les problèmes arrivent…

A découvrir dans la même catégorie..

1 COMMENTAIRE

  1. Les compagnies low-cost long courriers sont encore rares. Les nouvelles politiques tarifaires des compagnies aériennes traditionnelles (legacy) vont permettre au low-cost long-courrier de se déployer plus aisément, avec un coup d’exploitation toujours moindre. Certainement une fausse bonne idée a court terme pour les legacy long-haul. Quand l’appât du gain est supérieur à la satisfaction client, les problèmes arrivent…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

L'Actualité du jour