22 février, 2024
spot_img

Ski: pourquoi les européens préfèrent l’Autriche à la France ? 

Perception mitigée des stations de ski françaises par la clientèle étrangère. Les usines à ski nuisent à notre image. A moins d’un mois du grand lancement de la saison hiver, Odalys Vacances vient de présenter le Baromètre de l’attractivité des stations de ski européennes. Dans le quartet des destinations de montagne choisies par les touristes européens figurent l’Autriche (62%), suivie de la France (52%), de l’Italie (39%) et la Suisse (37%), d’après cette enquête signée MadelnVote. Son échantillon est constitué de 1.500 étrangers –Anglais, Belges, Néerlandais, Allemands et Italiens- ayant séjourné en altitude en hiver en Europe au cours des 5 dernières années.

Les vacanciers viennent d’abord pour la glisse

Côté motivations, ces touristes viennent à la montagne avant tout pour pratiquer des activités de glisse (84%). Toujours en hiver, ils veulent profiter de l’altitude et de ses bienfaits (62%). Mais un tapis neigeux reste une nécessité.  « D’où l’importance du développement de la production de neige de culture dans de bonnes conditions environnementales » analyse Laurent Dusollier, directeur général du Groupe Odalys.  Deuxième hébergeur touristique et de loisirs en Europe, ce groupe gère et commercialise 60 résidences à la montagne. 

ski – autriche

Le classement

Beaux domaines skiables, authenticité des lieux, chalets de caractère, qualité des remontées mécaniques, folklore, l’Autriche se hisse à la tête des destinations attractives et dame le pion aux stations tricolores. 

Malgré ses grands domaines skiables, notamment celui des Trois Vallées et celui des Portes du Soleil (avec une partie suisse), la France est reléguée au second rang. Les skieurs européens nous reprochent un manque d’authenticité des lieux. L’ère de l’or blanc qui a fait sortir de terre des stations béton, laisse encore des traces. De plus, ils ont une appréciation mitigée de la qualité des hébergements et de celle des remontées mécaniques. Le tout couronné par un médiocre rapport qualité/prix.

Deux autres enseignements de cette enquête : l’Italie se positionne comme un nouveau challenger. Et la Suisse, destination attractive, reste trop onéreuse.

l’hiver à la montagne

Les enjeux à relever

Face aux résultats de ce baromètre, des solutions existent pour stimuler les stations de ski françaises :

  • Combler le retard sur la qualité des remontées mécaniques ;
  • Moderniser l’offre d’hébergement et apporter de la flexibilité dans les séjours. Par conséquent, favoriser les semaines du dimanche au dimanche, voire les midweeks. A condition que la desserte de la SNCF suive ;
  • Développer de nouvelles expériences, à vivre été comme hiver ;
  • Mettre en avant les engagements environnementaux de la montagne française, en particulier auprès de la jeune clientèle ;
  • Communiquer sur les stations villages reliées à de grands domaines skiables et tenter d’oublier les usines à ski.  

L’offre digitalisée de Savoie Mont Blanc

Pas de doute, l’enneigement de plus en plus incertain, des défis environnementaux et une nouvelle façon de « consommer la montagne » par les nouvelles générations, impacte le modèle des stations.  C’est encore plus vrai dans le territoire phare de Savoie Mont Blanc. Regroupant 110 stations, cette agence de promotion touristique multiplie les innovations, notamment digitales, pour encourager les séjours flexibles en hiver comme en été. Elle dispose même d’une plateforme de réservation de transport multimodale et d’activités de loisirs. Plus que jamais, elle valorise l’offre des centrales de réservation de la Savoie et de la Haute Savoie.

Martine Denoune

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

L'Actualité du jour