3 mars, 2024
spot_img

Ponant: 100% de la flotte équipée pour les branchements à quai d’ici fin 2026

Lors de chaque escale à Hafnarfjörður, en Islande, Le Bellot coupe ses moteurs pour se brancher au réseau électrique du port. Équipé depuis fin 2022, le navire de la série PONANT Explorers a ainsi réduit ses émissions atmosphériques à quai.

« Nous explorons de multiples options pour atteindre notre objectif de réduire de 30% nos émissions de CO2 par jour de navigation d’ici 2030 et arriver à la neutralité carbone en 2040. Nous sommes parmi les premiers opérateurs à investir dans des systèmes de branchement électrique à quai. Nous pouvons ainsi collaborer avec les premiers ports équipés pour évaluer les effets et les contraintes de ces technologies en conditions réelles. Notre retour d’expérience contribuera à l’ensemble du secteur pour la montée en puissance de ces équipements», explique Patrick Augier, Secrétaire Général de PONANT.

Les engagements environnementaux de Ponant

100% de la flotte PONANT équipée pour les branchements à quai d’ici fin 2026

À ce jour, 4 navires de la série PONANT Explorers sont déjà équipés pour le raccordement au réseau électrique à quai, Le Bellot, Le Dumont-d’Urville, Le Jacques-Cartier et Le Champlain. Le plan de marche prévoit 2 nouveaux navires équipés en 2024, les sisterships L’Austral et Le Boréal, et l’ensemble de la flotte d’ici fin 2026. Le déploiement de ces systèmes de branchement électrique à quai représente un investissement d’un million d’euros par navire. Le branchement à quai de nos navires permet à la fois de réduire nos émissions atmosphériques et notre empreinte carbone.

La décarbonation, un enjeu majeur pour le transport maritime

Au travers du programme législatif Fit for 55, l’Union européenne s’est fixée pour objectif de réduire ses émissions de CO2 de 55% entre 1990 et 2030. L’UE vise la neutralité carbone dans le secteur maritime à l’horizon 2050. À compter de 2025, les carburants marins d’origine fossile seront soumis à de nouvelles taxes et le transport maritime va être inclus dans le système européen d’échange de quotas d’émission de CO2 dès 2024.

Ainsi, c’est toute l’industrie et l’ensemble de ses parties-prenantes qui se mobilisent pour un tourisme plus responsable.

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

L'Actualité du jour