28 février, 2024
spot_img

eDream Odigeo lance un cri d’alarme concernant les pratiques de Google dans le voyage

La réglementation qui entrera en vigueur le 7 mars 2024, a pour objectif de mettre fin aux pratiques déloyales dans l’écosystème numérique et à lutter contre les pratiques des plateformes numériques qui contrôlent le marché en ligne (comme Google). 

L’un des principaux résultats attendus est que Google mette fin à l’auto-promotion de ses services sur son moteur de recherche et notamment dans la recherche de tarifs et réservations dans l’aérien et dans l’hôtellerie. Cette pratique désavantage les entreprises concurrentes. Il faut espérer que les consommateurs y trouveront aussi leur compte.

Google ne semble pas vouloir faire d’importants changements

La solution proposée par Google aujourd’hui ne semble pas aller dans le bon sens. Les préoccupations en matière de concurrence au sein du secteur du voyage encouragent activement les consommateurs à rester au sein de l’écosystème de Google.

Tout en reconnaissant les mesures proactives prises par la Commission européenne pour maintenir un écosystème numérique équitable en Europe, eDreams ODIGEO souligne que les grands moteurs de recherche doivent adhérer strictement aux principes établis. 

Le patron d’eDreams ODIGEO exprime sa déception

Un acteur important comme Google est bien en deçà des objectifs globaux décrits dans le DMA (digital marketing act). eDreams ODIGEO attend une action de la Commission européenne pour garantir le respect du DMA.

Dana Dunne, directeur général d’eDreams ODIGEO, a déclaré : 

« L’application du DMA offre une opportunité significative de remédier au déséquilibre persistant qui existe depuis des années dans le paysage numérique européen, créant ainsi une chance pour un écosystème numérique plus juste et plus équitable.

« Nous apprécions les efforts de la Commission européenne pour favoriser une concurrence plus équitable au sein du paysage numérique européen. On ne saurait trop insister sur l’importance de cultiver un marché compétitif et transparent, compte tenu de son impact direct sur un large éventail de choix aux consommateurs.

« Au-delà des avantages immédiats pour les consommateurs, un environnement numérique plus juste renforcera un écosystème technologique prospère et innovant en Europe. Cela ouvre la voie aux puissances technologiques européennes pour continuer à innover et à rivaliser sur un pied d’égalité, en surmontant les obstacles sur un marché dont l’équité est considérablement améliorée par rapport au scénario existant. 

Nous appelons à une vigilance continue et à une action décisive pour garantir un marché qui favorise une concurrence plus saine et alimente une innovation continue pour le bénéfice de tous.

En outre, malgré les orientations de la Commission européenne exhortant les moteurs de recherche à s’engager avec des tiers et des utilisateurs finaux avant la date limite de conformité, en veillant à ce que les solutions proposées soient conformes à l’objectif visé et favorisent les résultats concurrentiels souhaités. eDreams ODIGEO regrette que de telles consultations n’aient pas abouti à ce stade dans une solution conforme au DMA.

Les inquiétudes concernant l’état actuel de la conformité, à peine 44 jours avant l’entrée en vigueur du DMA, sont partagées par des milliers d’entreprises à travers l’Europe. eDreams ODIGEO a rejoint une large coalition d’organisations de différents secteurs pour appeler les “contrôleurs d’accès” à engager un dialogue constructif et à parvenir au plein respect des obligations du DMA d’ici le 7 mars.

eDreams ODIGEO se présente comme la première plateforme mondiale d’abonnement aux voyages

Il est vrai qu’eDreams ODIGEO incite de façon astucieuse à ce que le client prenne un abonnement pour obtenir le meilleur tarif. Ayant effectué plusieurs tests, on peut trouver des tarifs similaires sur d’autres sites sans avoir à payer un abonnement. Il serait intéressant de connaître le nombre de clients qui sortent du programme chaque année. Le groupe annonce 5,2 millions d’abonnés depuis 2017. Est ce un cumul d’abonnés ou un nombre d’abonnés en 2023 ?

Néanmoins, le groupe reste important. Sous ses quatre marques d’agences de voyages en ligne : eDreams, GO Voyages, Opodo, Travellink et le métamoteur de recherche Liligo – elle sert plus de 20 millions de clients par an sur 44 marchés. 

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

L'Actualité du jour