15 juillet, 2024
spot_img

Pourquoi TUI quitte l’EDV allemande?

Le groupe touristique TUI quittera l’Association allemande du voyage (DRV, l’équivalent de l’EDV en France) à la fin de l’année. Dans un communiqué officiel, l’association regrette ce retrait, car TUI est un membre important et de longue date. TUI annonce que la démarche n’a pas été facile et exprime en même temps des critiques à l’égard du travail de l’association. Pour information, il existe plusieurs associations d’agences de voyages en Allemagne, mais DRV en est la plus importante.

DRV

TUI semble insatisfait du travail du DRV et s’en va

“TUI mettra fin à son adhésion à la DRV à la fin de l’année”, confirme le TO. “Nous sommes conscients que la DRV souhaite aborder des sujets très différents en raison de sa structure d’adhésion. Nous sommes membres depuis de nombreuses années et n’avons donc pas pris cette décision à la légère. Compte tenu de l’environnement concurrentiel beaucoup plus international, nous pensons qu’un réalignement est nécessaire. Nous continuerons à dialoguer avec tous les partenaires de l’industrie afin de renforcer les voyages à forfait et les intérêts des consommateurs”, indique le communiqué. 

TUI se plaint des désavantages par rapport à son importance internationale

La clé pour TUI est d’obtenir des conditions de concurrence comparables pour les voyages à forfait, les voyagistes et d’éviter des charges supplémentaires pour les entreprises et les clients. Ceci est plus important que jamais dans la situation actuelle, comme l’ont montré l’insolvabilité de FTI et les discussions sur la charge inégale pesant sur les entreprises et la protection différenciée des clients. 

“Alors que les organisateurs et les voyages à forfait sont entièrement réglementés par la politique nationale et l’UE et dépensent des sommes importantes – par exemple pour la garantie de l’argent des clients dans le DRSF – de nombreux concurrents internationaux sont exemptés de ces exigences. Cela leur confère des avantages sur le marché qui sont au détriment des entreprises touristiques, des voyages à forfait et des agences de voyages allemandes”.

Le siège de TUI en Allemagne

TUI critique le lobby allemand. Le groupe voit ici une priorité particulière dans la représentation des intérêts à l’avenir. “TUI renforcera sa présence auprès des bureaux politiques de Berlin et de Bruxelles” conclut le communiqué de l’organisateur.

Communiqué officiel de la DRV

“La DRV continue de travailler de toutes ses forces pour représenter vigoureusement les intérêts de l’industrie et de ses membres et pour façonner de manière positive les conditions-cadres économiques et politiques de l’industrie du voyage”

Le président de TUI, Sebastian Ebel salue le travail de VUSR (Association des agences de voyages indépendantes)

Récemment, le patron de TUI, Sebastian Ebel, était présent à l’assemblée annuelle de la VUSR, l’association fédérale dirigée par Marija Linnhoff. Là, il avait déjà donné un conseil verbal qui ne pouvait être destiné qu’au DRV. “Elle fait un travail que d’autres devraient faire”, avait déclaré Sebastian Ebel lors de la conférence annuelle du VUSR lors d’une table ronde sur le lobbying des associations.

VUSR: Marija Linnhoff, représentante des agences de voyages indépendantes

Sebastian Ebel avait également lancé il y a quelques jours un débat sur l’assurance des prestations de voyage individuelles.

TUI reste adhérent à NUSR

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour