15 juillet, 2024
spot_img

Existe-t-il une étude sérieuse sur l’hébergement à Paris pendant les JO?

Nous recevons quasiment tous les jours une étude sur les prix et le taux d’occupation des hôtels et des locations saisonnières. Il est vraiment difficile de s’y retrouver car certaines statistiques présentent un tableau idyllique et d’autres évoquent une baisse des prix et des hébergements encore disponibles. Nous vous livrons tout de même les données de Siteminder. Il s’agit d’une entreprise connue et bien implantée dans le milieu hôtelier.

Une analyse de Siteminder 

À l’approche des Jeux Olympiques de Paris 2024, SiteMinder, le nom derrière la seule plateforme logicielle qui libère tout le potentiel de revenus des hôtels, a analysé les arrivées hôtelières actuelles entre la période olympique (du 26 juillet au 11 août) et les a comparées à celles de l’année précédente. Ces résultats proviennent des clients hôteliers de SiteMinder, qui compte plus de 41,000 hôtels à travers le monde, générant plus de 120 millions de réservations chaque année, pour un chiffre d’affaires de plus de 50 milliards de dollars.

JO Paris 2024

Paris : un attrait renforcé pendant les Jeux Olympiques

 À Paris, le nombre total de réservations a augmenté de 43 % par rapport à l’année précédente pendant la période olympique. Cette croissance accentuée démontre l’attrait particulier de la capitale française en tant que centre névralgique des Jeux.

 Les visiteurs à Paris restent également plus longtemps, avec une durée moyenne de séjour augmentée de 9 % (de 2,28 jours à 2,48 jours). De plus, ils ont réservé leur séjour en moyenne 62 jours plus tôt pour la période olympique (112 jours contre 174 jours), montrant une forte anticipation et une planification avancée.

 Enfin, le tarif journalier moyen des chambres à Paris a plus que doublé, passant de 229 € à 460 €, soit une augmentation de plus de 100 %. Cette hausse reflète la forte demande et la valeur perçue de séjourner dans la ville hôte des Jeux Olympiques.

France : augmentation des réservations et changements dans les habitudes de voyage

En France, le nombre total de réservations hôtelières a augmenté de 39 % par rapport à l’année précédente, tout au long de la période olympique. Cette hausse significative témoigne de l’engouement mondial pour les Jeux Olympiques de Paris et de l’attrait persistant de la France en tant que destination touristique de premier plan.

 Les visiteurs choisissent de rester plus longtemps, avec une augmentation de la durée moyenne de séjour de 10 % (passant de 2,18 jours à 2,38 jours). Cette tendance reflète un désir accru de profiter davantage de ce que la France a à offrir, au-delà des événements olympiques.

 De plus, les réservations sont faites en moyenne 30 jours plus tôt cette année (113 jours contre 144 jours), ce qui indique une planification plus anticipée des voyages. Cette anticipation est renforcée par une augmentation de 33 % du tarif journalier moyen des chambres, passant de 251 € à 334 €.

 En outre, 68 % des réservations pour le mois de juillet proviennent actuellement de clients internationaux, contre 54 % en juillet dernier. Les clients d’Allemagne, du Royaume-Uni, des États-Unis, des Pays-Bas et de Belgique sont en tête des arrivées pour le mois de juillet, soulignant le caractère international de l’événement.

 Anthony Casano, Country Manager France chez SiteMinder s’exprime

« Les événements tels que les Jeux Olympiques entraînent une forte demande sur laquelle les hôtels doivent capitaliser pour augmenter leurs revenus. La technologie est cruciale à cet égard ». « Pour les voyageurs qui ont déjà réservé leur séjour, il est possible de promouvoir des surclassements et des forfaits sur mesure. Cela leur permet d’améliorer leur expérience olympique et de créer de nouveaux flux de revenus potentiels pour l’établissement. »

Sur le site de Capital, le prix des locations Airbnb n’en finissent pas de baisser

Les propriétaires bailleurs parisiens espéraient un rebond de dernière minute. Il n’en n’est rien. A moins d’un mois du début des Jeux Olympiques, prévu le 27 juillet , la demande de locations touristiques est toujours en berne. Alors que la plupart des touristes étrangers ont réservé leur logement il y a déjà plusieurs mois, les voyageurs français se font toujours désirer et l’offre de biens disponibles sur les sites de location est au plus haut. Pas moins de 15 000 nouveaux logements ont en effet été recensés sur les plateformes “type Airbnb” ces trois derniers mois

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour