22 juillet, 2024
spot_img

Costa Rica: de paradis vert à paradis fiscal…

Selon la décision approuvée en février dernier par les ministres de l’Économie et des Finances de l’Union européenne, la dernière liste des paradis fiscaux de l’UE comprend désormais seize territoires : les quatre nouveaux arrivants qui sont le Costa Rica, la Fédération de Russie, les Îles Vierges britanniques et les Îles Marshall, ainsi que le Panama, les îles Samoa américaines, Fidji, Guam, Palau, Trinité-et-Tobago, Samoa, les îles Vierges américaines, Vanuatu, les Bahamas, Anguilla et les îles Turques et Caïques, qui figuraient déjà sur la liste. 

La liste, qui est mise à jour tous les six mois, comprend les pays qui ne respectent pas les normes de l’UE en matière de transparence fiscale, d’équité fiscale ou de mise en œuvre des règles internationales visant à prévenir l’érosion de l’assiette fiscale ou le transfert de bénéfices et qui ne prennent pas de mesures pour résoudre ces problèmes.

Réponse des autorités du Costa Rica

Le site internet du président costaricien a déclaré dans un communiqué de presse que la mesure était “due au non-respect de l’engagement pris par le gouvernement précédent de réformer le système fiscal pour imposer les revenus passifs offshore d’ici le 31 décembre 2022”. 

Selon les directives de l’Union européenne, les revenus passifs gagnés par un particulier ou une entreprise à l’étranger devraient être imposés au Costa Rica pour éviter une “concurrence déloyale” entre les systèmes fiscaux des pays et pour garantir qu’il existe un revenu non imposable”, a ajouté le gouvernement costaricien. 

Un état voyou qui ne tient pas à ses promesses sur la “durabilité”

En outre, en matière de paradis fiscal, le Costa Rica figure sur la liste noire de l’OCDE. Il compte parmi les trois pays qui refusent de se conformer à la nouvelle législation en matière de fiscalité mondiale.

Comme nous l’avons publié le 9 février dernier, ce petit pays considéré comme la Suisse de l’Amérique centrale ne tient pas non plus ses promesses en matière de protection de l’environnement, longuement publicisées avec le slogan “Pura Vida” lors de campagnes marketing visant à attirer les touristes.

https://mistertravel.news/2023/02/09/le-costa-rica-se-retire-de-laccord-de-lonu-sur-le-climat/

A découvrir dans la même catégorie..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L'Actualité du jour